Cet article date de plus de 3 ans

Les taxis toulousains rassurés par un plan de lutte contre les chauffeurs clandestins

Après une réunion en préfecture concernant la lutte contre les chauffeurs clandestins, les représentants des taxis toulousains se disent rassurés. La police va renforcer les contrôles et les consommateurs vont être avertis des dangers à utiliser les services des voitures banalisées.
© MAXPPP
Une réunion s'est tenue en préfecture ce jeudi à la demande des représentants des taxis toulousains. L'objectif était de trouver des solutions pour lutter contre les chauffeurs clandestins. Ces derniers seraient nombreux aux abords de la gare Matabiau et de l'aéroport Toulouse Blagnac "à racoler les clients" qui ont besoin d'un taxi.

Les taxis toulousains lassés de voir cette concurrence illégale avaient menacé la semaine dernière de manifester en bloquant les accès de la gare.


La lutte contre les chauffeurs clandestins est en marche


Lors de la réunion en préfecture, les représentants des taxis ont été rassurés. Le nouveau Directeur Départemental de la Sécurité Publique (DDSP) leur a indiqué que la police avait des méthodes efficaces pour lutter contre ce genre de travail clandestin. Un délai de 6 semaines a été évoqué pour obtenir des résultats significatifs.

"On a l'impression que l'état se bouge" nous a déclaré Stéphane Abeilhou, le représentant régionale de l'Union National des Taxis (UNT).
Des contrôles vont être renforcés dans les semaines à venir. Les usagers vont également être avertis des risques encourus grâce à des messages diffusés dans la gare et dans l'aéroport.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
taxi économie transports