Terrasses chauffées : à Toulouse, comme partout en France, c'est terminé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karine Pellat

La mesure a été plusieurs fois reportée en raison de la crise sanitaire. Le décret vient de paraître : les chauffages et les climatisations sont désormais interdits sur les terrasses ouvertes dès ce jeudi 31 mars 2022.

Le décret est paru le mercredi 30 mars. Désormais, les chauffages seront interdits sur les terrasses ouvertes. Seules les terrasses couvertes et fermées par des parois pourront encore utiliser ce type de chauffage considéré comme très énergivore.

Une mesure plusieurs fois repoussée

La mesure a été plusieurs fois repoussée à cause du Covid-19, pour ne pas ajouter de contraintes supplémentaires aux terrasses des cafés et restaurants déjà durement touchés par la crise sanitaire. 

C'est la Convention Citoyenne pour le Climat qui avait recommandé « l’interdiction de chauffer les espaces publics extérieurs ». Le Gouvernement avait repris cette proposition au sein du projet de loi contre le dérèglement climatique.

Un non-sens écologique

Lors du vote de la loi Climat,  définitivement adoptée par le Parlement le 20 juillet 2021, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, s'était exclamée que la " terrasse chauffée est non-sens absolu".

De son côté, Mickaël Nogal, ancien député LREM de Haute-Garonne, avait suscité quelques critiques en précisant qu'il suffirait de s'équiper d'un plaid pour boire un café dehors en hiver.

 

Un grand gaspillage

Que ce soit avec des brûleurs au gaz ou des radiants électriques, de nombreux scientifiques ont tenté d'estimer les émissions de CO2 de ces chauffages quand ils sont utilisés à l'extérieur. Chauffer une terrasse de 15 m² pendant 8 heures équivaudrait à un trajet de 350 kilomètres en voiture.

L'énergéticien Thierry Salomon, vice-président de l'association négawatt, et installé en Occitanie, s'est lui aussi lancé dans les calculs.

 

 

Toulouse : 10% des terrasses auraient recours à des chauffages extérieurs

Ne plus chauffer sa terrasse est forcement un coup dur pour un cafetier ou un restaurateur. Mais à Toulouse, seulement 10% des établissements de restauration utiliseraient un chauffage extérieur. A Paris, c'est 60%.

Cette nouvelle contrainte est néanmoins un coup dur pour les responsables de bars et restaurants déjà durement touchés par la crise sanitaire. 

Les chauffages autorisés

Les systèmes de chauffage ou de climatisation consommant de l’énergie seront autorisés sur le domaine public uniquement dans les lieux couverts, étanches à l'air et fermés par des parois latérales rigides.