• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Toulousain Alfred Nakache fait son entrée au Panthéon mondial de natation en Floride

Alfred Nakache, un nageur au destin hors du commun / © AFP
Alfred Nakache, un nageur au destin hors du commun / © AFP

Le champion de natation Alfred Nakache, licencié aux Dauphins du TOEC de Toulouse durant la seconde guerre mondiale, déporté à Auschwitz, va entrer au Panthéon mondial de la natation, en Floride (USA). La cérémonie aura lieu au mois de mai 2019. 

Par Marie Martin

C'est un sportif au destin exceptionnel qui va faire son entrée au Panthéon mondial de la natation...

Alfred Nakache, né le 18 novembre 1915 à Constantine en Algérie, se lance dans cette discipline pour vaincre sa phobie de l'eau. Il progresse rapidement et en 1933, à 17 ans, il participe à ses premiers championnats de France. Il vient vivre à Paris pour se consacrer entièrement à la natation. Et en 1935, il remporte la médaille d’or aux championnats de France en 100 mètres nage libre.

Mais le régime de Vichy les rattrapent, lui et sa femme Paule, tous deux professeurs d'éducation physique. Alfred Nakache est déchu de sa nationalité. Il part s'installer en zone libre et se réfugie à Toulouse. Il intègre le club des Dauphins du TOEC où il s'entraîne avec Alban Minville. Dans le même temps, il s'engage aussi dans la Résistance et se rapproche de l’armée juive dont il entraîne les recrues, dans son gymnase.

Parallèlement, il continue d'enchaîner les exploits sportifs. En 1943, la Gestapo lui interdit, comme aux autres athlètes juifs, de s’aligner au départ des championnats de France de natation. Les nageurs du TOEC boycottent l’épreuve.

Alfred Nakache et sa famille sont arrêtés en décembre 1943 et déportés à Auschwitz. Sa femme et sa fille sont gazées à leur arrivée et Alfred Nakache fera partie de la «marche de la mort» entre Auschwitz et Buchenwald.

Il rentre à Toulouse au printemps 1945 et retrouve rapidement le chemin des bassins.  En 1946, il redevient champion de France et participe au record du monde du 3x100m 3 nages. Aux Jeux olympiques de Londres en 1948, il participe à l’épreuve du 200 mètres brasse papillon et à la compétition de water-polo.

Après une carrière de professeur de sport, il meurt le 4 août 1983, à la suite d'un malaise alors qu’il nageait dans le port de Cerbère, dans les Pyrénées-Orientales, alors qu'il est en train d'effectuer son kilomètre quotidien de natation.

C'est donc ce champion au destin hors du commun qui sera intronisé au Swimming Hall of Fame de Fort Lauderdale, en Floride. Une cérémonie aura lieu au mois de mai 2019. 

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus