Cet article date de plus de 5 ans

Toulouse accueillera en 2016 l'établissement public d'insertion de la défense annoncé par François Hollande

C'est bien la ville rose qui accueillera l'un des 18 EPIDE, ces établissements publics d'insertion de la défense dont le président Hollande a annoncé la création pour "relancer les dispositifs en faveur de la jeunesse". A Toulouse, le centre d'insertion devrait accueillir 150 jeunes, dès 2016.
© AFP
Actuellement, la France compte 18 EPIDE (établissement public d'insertion de la défense), ces centres d'insertion annoncés par François Hollande pour relancer les dispositifs en faveur de la jeunesse.
L'agglomération toulousaine devrait en accueillir un, et ce dès 2016.
Sous la tutelle des ministères de l'Emploi, de la Ville et de la Défense, ces EPIDE sont ouverts à des jeunes en grande difficulté scolaire, âgés de 18 à 25 ans. Ces jeunes, volontaires, peuvent y rester environ dix mois, portent un uniforme mais ne sont pas encadrés par des militaires. L'objectif est l'insertion professionnelle, qui passe par des enseignements de base comme l'éducation civique. 
La Préfecture de Midi-Pyrénées compare la structure à l'école régionale de la deuxième chance. 

Inspiré par le service militaire adapté (SMA), pour les jeunes d'outre-mer, l'Epide a été créé en 2005, à l'initiative de Michèle Alliot-Marie, par Jean-Louis Borloo, dans le cadre du plan de cohésion sociale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
défense société sécurité