• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Toulouse, l'affluence dans les bureaux de vote pour la primaire de la droite et du centre

Dans ce bureau de vote du centre ville de Toulouse, c'est l'affluence ce dimanche matin pour la primaire de la droite et du centre. / © Eric Coorevits / France 3 Midi-Pyrénées
Dans ce bureau de vote du centre ville de Toulouse, c'est l'affluence ce dimanche matin pour la primaire de la droite et du centre. / © Eric Coorevits / France 3 Midi-Pyrénées

Le premier tour de la primaire de la droite en vue de 2017 s'est ouvert dimanche. 10 000 bureaux de vote ont ouvert dès 8h00 en métropole. Et les électeurs sont très nombreux pour désigner deux finalistes avant le second tour dimanche prochain.  

Par Laurence Boffet

Le suspense est total après trois mois de campagne: sous haute surveillance... Le premier tour de la primaire de la droite en vue de 2017 pour désigner deux finalistes s'est ouvert dimanche sur la promesse d'un match serré entre le trio de favoris Juppé/Sarkozy/Fillon.

10 000 bureaux de vote en métropole

Environ 10.000 bureaux de vote ont ouvert leurs portes à 8 heures en métropole et les refermeront à 19h00. Ils vont accueillir un, deux, voire trois millions ou plus de citoyens français en âge de voter, disposés à verser 2 euros et à dire qu'ils partagent les "valeurs républicaines de la droite et du centre". A Toulouse, comme dans beaucoup de bureaux de vote du territoire, c'est l'affluence depuis ce dimanche matin. Pour bon nombre des électeurs présents, il ne s'agit pas seulement de désigner le candidat de la droite et du centre pour l'élection présidentielle de 2017 mais bien de désigner déjà celui qui sera au second tour de cette élection. 

Voyez le reportage de Denis Tanchereau et Matthieu Chouvellon :
Toulouse : primaire de la droite et du centre
Le premier tour de la primaire de la droite et du centre se tient ce dimanche partout en France. Les bureaux de vote sont ouverts depuis huit heures. Ambiance à toulouse autour des isoloirs. Chouvellon. - Denis Tanchereau / Matthieu Chouvellon

Une première pour la droite

Ce scrutin est une grande première pour la droite française. Seuls la gauche et les écologistes ayant déjà organisé des primaires en leur sein. Il doit permettre de désigner son champion pour 2017, qui aura, selon les sondages actuels, de fortes chances de remporter la présidentielle dans un peu
moins de six mois.
Six personnalités LR et le chef du Parti Chrétien-Démocrate sont sur les rangs, dont un trio de tête formé par l'ancien président Nicolas Sarkozy et deux anciens Premiers ministres, Alain Juppé et François Fillon. Crédités de scores beaucoup plus modestes dans les sondages, trois anciens ministres, Bruno Le Maire, Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet, seule femme, ainsi que Jean-Frédéric Poisson (PCD), complètent la liste des prétendants.
Les deux candidats arrivés en tête au premier tour dimanche soir seront qualifiés pour le second, une semaine plus tard.

Sur le même sujet

Occitanie : les aides européennes en danger

Les + Lus