Cet article date de plus de 3 ans

Toulouse : l’apprentissage, une mauvaise image mais de nombreux débouchés

Ce lundi 28 mai, c’est la journée spéciale dédiée à l'apprentissage. Cette filière souffre encore d'une mauvaise image, elle n'attire que 7 % des 16-25 ans. Pourtant les débouchés sont là. Exemple à Toulouse dans des écoles d'ingénieurs qui ont opté pour l'alternance.
Des apprentis toujours sous l'oeil d'un tuteur
Des apprentis toujours sous l'oeil d'un tuteur © France 3
France 3 Régions et le réseau France Bleu se mobilisent pour une journée spéciale « Tous apprentis ! » ce lundi 28 mai. L'occasion de découvrir des visages de l’apprentissage dans nos régions françaises.

Longtemps les formations en apprentissage ont été considérées comme des voies de garages pour ceux qui n’étaient pas doués pour les études ou tout simplement pas en phase avec le parcours scolaire dit « classique ». Aujourd’hui le regard a changé et l’apprentissage devient une filière convoitée : il permet aux jeunes de mettre en pratique des connaissances théoriques tout en profitant d’une réelle plongée dans le monde professionnel. C’est devenu une voie royale.

Vidéo : le reportage d’Amélie Poisson et Jean Pierre Duntze

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société emploi économie apprentissage