Toulouse : la basilique Notre-Dame de la Daurade inaugurée après deux ans de travaux

© Manon Bazerque / FTV
© Manon Bazerque / FTV

Les Toulousains peuvent à présent redécouvrir la basilique de la Daurade toute en lumière et en couleur après 26 mois de travaux de rénovation. Une messe s'est tenue ce dimanche 8 décembre pour fêter cette renaissance lors de laquelle des cloches qui n'avaient pas sonné depuis 70 ans ont retenti.

Par Emma Derome

L'édifice était en travaux depuis 2017. La nouvelle basilique Notre-Dame de la Daurade de Toulouse a été inaugurée ce week-end. À cette occasion, ce dimanche, son carillon a retenti pour la première fois depuis 70 ans. 

L’extérieur a bénéficié de gros travaux, notamment de toiture, mais l’intérieur a aussi été rénové en respectant le travail de l’époque. Les sols, l'orgue, les tableaux de la Vierge, les faïences, ainsi que les chapelles qui ornent la basilique et les plafonds ont été restaurés. L'église a également été mise aux normes d'accessibilité.

La campagne de restauration a été menée par la mairie de Toulouse. Les travaux ont coûté 5,7 millions d'euros, avec plus d'un million d'euros d'aide de l'Etat. En tout, près d'une trentaine d'entreprises ont participé à cet immense chantier. 
 
Tout le mobilier de l'église a été restauré / © Manon Bazerque / FTV
Tout le mobilier de l'église a été restauré / © Manon Bazerque / FTV

Une messe était organisée en présence de l'archevêque de Toulouse pour fêter la renaissance de cette église, également appelée Notre-Dame la Noire.

"Depuis des siècles, explique la paroisse dans un communiqué, la Vierge noire est l’objet d’une dévotion particulière pour les futures mamans, les femmes désireuses d’avoir un enfant, ou celles qui ont perdu un enfant." La messe de ce dimanche était ainsi dédiée à l'Immaculée Conception.

Édifiée au Ve siècle sur les vestiges d’un ancien temple, elle était couverte de mosaïques à la feuille d’or, d’où son nom de "Daurade". Démolie à la fin du XVIIIe siècle et entièrement reconstruite, elle a bénéficié depuis de nombreuses rénovations. Elle est classée monument historique depuis le 1er février 1963.
 
La Daurade doit son nom à ses mosaïques en feuille d'or / © Manon Bazerque / FTV
La Daurade doit son nom à ses mosaïques en feuille d'or / © Manon Bazerque / FTV


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus