A Toulouse, Bobby le “blob” pronostique la victoire de la France sur la Belgique en Coupe du Monde

La scientifique toulousaine Audrey Dussutour, qui étudie le "blob", cet étrange organisme unicellulaire et sans système nerveux, a proposé un pronostic pour la demi-finale de la Coupe du Monde. Et le blob, après hésitation, a fini par choisir la France !

Par Fabrice Valery

Oubliez Paul le poulpe ou tout autre animal pronostiquant les résultats des matchs des coupes du Monde de football. La parole (enfin, le choix) est désormais au Toulousain Bobby... le blob ! 

A le croire, la France va remporter sa demi-finale contre la Belgique ce mardi soir (coup d'envoi à 20 heures). Mais attention, suivez bien le cheminement de l'organisme dans son milieu de culture : Bobby prend la direction du drapeau belge, hésite, puis se dirige vers le drapeau français avant de lui attribuer la victoire finale. Ce qui fait dire à un spécialiste du football qui souhaite garder l'anonymat que la Belgique pourrait prendre l'avantage au début du match avant de voir la France revenir au score puis triompher. Si ce scénario se réalise, le blob pourrait récupérer une chronique foot dans L'Equipe ou sur France Football.

Voici le pronostic de Bobby le blob pour ce match : 
Le Blob pronostique la victoire de la France sur la Belgique


Le blob est le nom donné par la scientifique toulousaine Audrey Dussutour à cet organisme qu'elle étudie sans relâche : une seule cellule, sans cerveau, sans système nerveux, qui se développe, s'étend et qui finit par fasciner. 

Bobby, le blob toulousain, avait déjà pronostiqué la victoire de la France sur l'Uruguay en quart de finale de la Coupe du Monde : 
Bobby le blob avait pronostiqué la victoire de la France en 1/4 de finale

Cette petite plaisanterie est évidemment un clin d'oeil de la scientifique à tous ces pronostics "animaliers" qui fleurissent un peu partout à chaque coupe du monde : Paul le Poulpe, des otaries, des chiens, des chats, des veaux, des vaches, des cochons d'Inde, des grenouilles, des sauterelles, etc.

C'est aussi un clin d'oeil au monde de la science, qui peut aussi s'intéresser au football. Cela tombe plutôt bien : cette demi-finale de la Coupe du Monde tombe au moment où Toulouse, désignée capitale européenne de la science, accueille des milliers de scientifiques venus de toute l'Europe. Avec plein de Français et de Belges !

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus