Toulouse : une campagne pour mesurer le taux de glyphosate dans les urines des citadins

Le prélèvement est effectué sous contrôle d'huissier / © France 3 Occitanie - Christine Ravier
Le prélèvement est effectué sous contrôle d'huissier / © France 3 Occitanie - Christine Ravier

Des Toulousains volontaires ont donné leurs urines ce matin. La collecte est organisée par l'association Campagne glyphosate Toulouse Métropole. Initiés par des Faucheurs Volontaires, des prélèvements sont en cours dans plusieurs régions de France pour mesurer l'impact de la pollution du glyphosate.

Par Corinne Lebrave

Ils sont "pisseurs volontaires". Une cinquantaine de Toulousains a répondu à l'appel de l'association "Campagne Glyphosate Toulouse Métropole" et participé à une campagne citoyenne de recherche du taux de glyphosate dans les urines. Une collecte initiée par des Faucheuses et Faucheurs Volontaires en cours dans plusieurs régions de France, et qui devrait être renouvelée dans la ville rose.  

Jusqu'à présent, les prélèvements d'urines ont été effectués sur des populations volontaires en milieu rural. Notamment en Ariège pour la région Occitanie. Tout a commencé avec les faucheurs volontaires dans ce département. Des plaintes pour "mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée et atteinte à l'environnement" ont été déposées par 53 personnes auprés du TGI de Foix après la découverte d'un taux élevé et inquiétant de glyphosate dans leurs urines. 

Le premier prélèvement d’urine de citoyens toulousains s'est déroulé entre 6h et 8h ce matin au Hangar de la Cépière, 8 rue de Bagnolet, sous contrôle d'huissier. Les résultats des analyses devraient être connus dans 15 jours. Après avoir reçu le taux de glyphosate et si le citoyen en a le désir, il pourra déposer plainte et sa demande sera jointe à celles déjà en cours d’instruction en Ariège et en Bretagne notamment.

Le reportage de Christine Ravier et Laurence Boffet
 
Campagne glyphosate à Toulouse

 

Sur le même sujet

Les + Lus