Toulouse-Clermont : avec l'Europe en tête

© MaxPPP
© MaxPPP

Toulouse, qui connaît un début d'hiver compliqué, passe dimanche face au solide leader du Top 14 Clermont un test qui lui permettra de se jauger à une semaine d'un match décisif en Coupe d'Europe.

Par VH avec AFP

"Le match le plus important de la quinzaine sera celui des Saracens (le 16 janvier, ndlr) car on n'aura aucune occasion de se rattraper". Avant de recevoir Clermont, l'entraîneur des trois-quarts toulousains Jean-Baptiste Elissalde s'est employé à retirer la pression qui s'accumule sur les épaules de ses joueurs.

La venue du vice-champion d'Europe et impressionnant leader du Top 14 pourrait en effet inquiéter tant les dynamiques des deux équipes sont opposées : pendant que les Auvergnats ont enchaîné six victoires en six semaines en marquant à chaque fois au moins trente points, les Toulousains ont, eux, brillé
par leur inconstance (3 victoires, 3 défaites).

Des Toulousains en dents de scie


Ils ont touché le fond le 8 décembre en Coupe d'Europe avec leur défaite (16-14) à domicile -la première de la saison- face aux modestes Irlandais du Connacht. Depuis, les quadruples champions d'Europe essaient de rebondir, sans vraiment convaincre comme dimanche dernier à Bayonne où ils ont réalisé "le plus mauvais match de la saison" selon l'arrière Clément Poitrenaud et sont repartis sans même un point de bonus défensif qui semblait abordable (21-13).

La semaine précédente, ils avaient éprouvé les pires difficultés pour s'imposer (18-16) face à Bordeaux-Bègles dans leur stade Ernest-Wallon où ils régnaient pourtant en maîtres en début de saison.

Et dimanche, ils pourraient bien se retrouver à nouveau confrontés à leurs soucis récurrents de jeu au pied avec la possible absence de l'ouvreur Lionel Beauxis, touché à une cuisse. En cas de forfait du N.10, l'encadrement pourrait choisir de faire glisser Jean-Marc Doussain de la mêlée à l'ouverture. Le N.8 Gillian Galan (genou) et le pilier Census Johnston (cuisse) sont également incertains pour cette rencontre. 

Clermont s'attend tout de même à une grosse résistance toulousaine


Mais "les Toulousains viennent de faire un match moyen à Bayonne et seront certainement remontés", prévient le pilier clermontois Vincent Debaty. Comme ses homologues toulousains, l'entraîneur de l'ASM Vern Cotter a fait de ce match "une très bonne préparation avant le match-couperet contre les Harlequins en Coupe d'Europe", mais sans impératif de victoire. "C'est le contenu qui primera sur le résultat", a annoncé le technicien néo-zélandais qui devra se passer de Cudmore, Lee, Bardy et Rougerie.

Ce sera notamment l'occasion de remettre en jambes certains joueurs ménagés la semaine dernière, comme Wesley Fofana et Napolioni Nalaga, et de se tester dans certains secteurs comme "la défense et le combat". Car malgré la cinquième place et les performances en dents de scie de leurs adversaires ces dernières semaines, l'entraîneur des trois-quarts auvergnats Franck Azéma n'a aucun doute: "Dimanche, nous serons face à une grosse équipe de Toulouse".

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus