Toulouse : comment faire venir des musiciens ou des conteurs à la maison en respectant les règles sanitaires

Un collectif d'artistes a imaginé une solution pour continuer de travailler, alors que la culture est à l'arrêt, en raison de la crise sanitaire. Ils se produisent devant les habitations, dans le jardin ou sur le pas de porte. Une façon d'exercer leur talent en respectant les gestes barrières.

Art At Home ou l'art de faire venir des artistes devant chez soi malgré le Covid, dans le respect des gestes barrières
Art At Home ou l'art de faire venir des artistes devant chez soi malgré le Covid, dans le respect des gestes barrières © Collectif La Boucle

Le concept s'appelle Art At Home, l'art à la maison en français dans le texte. Mais les artistes créateurs du projet prononcent "Artatome". En pleine pandémie de Covid et alors que la culture est au point mort, sans spectacles ni concerts, ils ont imaginé une autre façon d'exercer leur talent.

Ils se produisent devant les maisons ou les appartements dans le respect de la distanciation sociale, à quelques mètres du public. Le concert a donc lieu dans le jardin, sur le pas de porte ou le palier selon la configuration des lieux.

Marion Tiberge, violoncelliste et responsable d'Art At Home, retrouve enfin le contact du public grâce à ce nouveau concept.

Le concept permet d'offrir à vos proches, à vos voisins ou à vous-même une bulle artistique privilégiée ! Les artistes viennent jouer à votre fenêtre, votre porte, ou dans votre jardin, en toute sécurité et dans le respect des règles sanitaires.

Marion Tiberge - violoncelliste, association La Boucle

De la musique ou... des contes. Nicolas Dourel vient des Pyrénées. Il fait également partie du collectif La Boucle à l'origine du concept et propose des contes pour petits et grands, comme au bon vieux temps des veillées. Même dispositif, même respect de la distanciation sociale entre le conteur et ses auditeurs.

Ces prestations sont payantes, afin de soutenir les artistes en cette période de vache maigre culturelle. Elles sont facturées 30 euros les dix minutes, mais il est possible de demander un temps plus long.Il suffit de réserver par mail sur le site de l'association La Boucle, en écrivant à laboucle31@gmail.com ou en appelant le 06 89 55 88 48.

Le collectif va tester la formule en région toulousaine ce dimanche 24 janvier. S'il rencontre son public, le concept pourrait devenir régulier et proposer de nouveaux artistes.

.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société culture musique insolite