A Toulouse, les commerces "non essentiels" rouvrent, soulagés et sans la cohue

A Toulouse comme partout en France, les petits commerces ont rouvert leurs portes ce samedi après l'allègement du confinement. Les clients sont au rendez-vous et les commerçants heureux de travailler.
Les boutiques doivent respecter une jauge d'un client pour 8 mètres carrés.
Les boutiques doivent respecter une jauge d'un client pour 8 mètres carrés. © C.Neidhardt/FTV
Pas de bousculade dans les petits commerces ce samedi 28 novembre. Après 5 semaines de fermeture forcée, les magasins dits "non essentiels" ont pu rouvrir. Une réouverture dans le calme avec des clients pressés de consommer mais respectueux des gestes barrières.

Rue Alsace Lorraine, la plus grosse artère commerçante piétonne de Toulouse, ce n'est pas la foule des grands samedis mais les clients sont au rendez-vous. Dès 10 heures du matin, ils ont fait patiemment la queue devant les boutiques en attendant leur tour. Une jeune femme lâche avec soulagement :

C'est un vrai bonheur ! Car ça fait du bien de faire les achats de Noël !

Des commerçants heureux

Une ouverture qui remonte le moral des commerçants. Obligés de fermer leur boutique fin octobre, ces professionnels sont heureux de reprendre leur activité. 

On revient à une situation qui n'aurait jamais dû changer. On espère vraiment que nos clients reviennent dans les points de vente. Mais on va faire 50 % de notre chiffre d'affaires de l'an passé.

Philippe Léon, Président des petits commerçants du centre ville de Toulouse

Nouveauté : un client pour 8 mètres carrés

Les commerçants avouent que cette réouverture est particulière car il faut respecter le protocole sanitaire strict. Nouveauté de cet allègement : la jauge d'un client pour 8 mètres carrés, une règle qui peut être contraignante pour certaines boutiques. 

C'est sûr qu'on doit apprendre à travailler avec la jauge tout en gardant le relationnel avec les clients !

Caroline, vendeuse dans une boutique de vêtements

Des magasins de jouets ouverts 12 heures par jour

Dans le magasin Joué Club de Portet-sur-Garonne, près de Toulouse, les clients sont aussi revenus. Laurène Nivelet, la gérante raconte :

Ça redémarre très bien. Il n'y a pas la cohue comme craignaient les gens. Les clients sont disciplinés.

Les clients de ce magasin de jouets sont revenus dés les premières heures d'ouverture
Les clients de ce magasin de jouets sont revenus dés les premières heures d'ouverture © L.Nivelet

Pour rattraper les pertes du mois de novembre, la responsable du magasin a décidé d'ouvrir sa boutique 12 heures par jour, dès 8h30 du matin, le dimanche à 9 heures. 

On est tous sur le pont de 8h30 à 20h30 tous les jours jusqu'à Noël. Le dimanche jusqu'à 20 heures. Les salariés sont à 200% !

Dans ce magasin de 3000 mètres, la jauge maximale est de 224 clients. Pour vérifier les entrées et sorties, le personnel a trouvé une astuce : distribuer un jeton de poker à chaque personne qui rentre. Une fois ses achats terminés, le client rend le jeton à la caisse. "Un bon moyen de travailler plus sereinement tout en contrôlant le nombre de personnes dans le magasin." glisse Laurène Nivelet.
A Toulouse, les petits commerces rouvrent soulagés
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19 déconfinement économie