Toulouse : démantèlement d'un important réseau de distribution de drogue à domicile

Publié le Mis à jour le

Huit personnes sont mises en examen pour trafic de stupéfiants, blanchiment et association de malfaiteurs. Le résultat d'une enquête menée à Toulouse, le Tarn et les Pyrénées-Orientales depuis juin 2021 sur l'importation de drogues en provenance d'Espagne et livrés à domicile aux consommateurs.

Depuis 2021, la brigade de recherche de Toulouse-Mirail enquêtait sur un réseau de trafic de drogue entre la Haute-Garonne et l'Espagne. Près d'un an plus tard, 10 personnes ont été interpellées à Toulouse, dans le département du Tarn et des Pyrénées-Orientales. Huit d'entre eux sont mis en examen pour trafic de stupéfiants, blanchiment et associations de malfaiteurs indique vendredi 24 juin le parquet de Toulouse.

Tout commence à la fin de l'été 2021 par la saisie de 488 kilos de résine de cannabis au retour d'un convoi à la frontière franco-espagnole. Les enquêteurs de la brigade et de la section de recherches arrivent à établir l'architecture d'un réseau comportant "une équipe d'importateurs, une nourrice et une équipe structurée de livreurs."

Un appartement comme lieu de stockage près de Toulouse

Un appartement à Cugnaux, situé dans la banlieue de Toulouse, est utilisé comme lieu de stockage et de conditionnement pour du cannabis, de la cocaïne et de l'ecstasy. L'ensemble de cette marchandise était alors livrée aux consommateurs, qui passaient commande via les réseaux sociaux. 



Lors d'une opération d'envergure le 21 juin, 27 000 euros d'argent liquide, des montres et de la maroquinerie de luxe et quatre voitures, aménagées de cache pour transporter de la drogue, sont saisis. L'enquête suit son cours sous la responsabilité d'un juge d'instruction.