• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : des dizaines de mineurs étrangers en attente de scolarisation

Ces jeunes étrangers sont arrivés à Toulouse, par vagues, depuis plusieurs mois. / © Martin Vanlaton/France 3 Occitanie
Ces jeunes étrangers sont arrivés à Toulouse, par vagues, depuis plusieurs mois. / © Martin Vanlaton/France 3 Occitanie

Un rassemblement a eu lieu mercredi 5 septembre, devant le Rectorat de Toulouse, pour demander des places dans des établissements scolaires pour des dizaines de mineurs étrangers, ainsi que le prévoit la loi française. 

Par Marie Martin

Concrètement, ils ne sont pas soumis à l'obligation scolaire mais le cadre fixé par la loi est clair : "aucune distinction ne peut être faite entre élèves de nationalité française et de nationalité étrangère pour l'accès au service public de l'éducation". 
Or, ces jeunes sont volontaires et demandeurs d'une formation.
Ils sont arrivés, depuis un an, par vagues successives dans la ville rose. Avec l'aide d'associations humanitaires, ils vivent dans un hôtel désaffecté du nord de Toulouse. Une trentaine d'enseignants se succède auprès d'eux pour dispenser des cours, de Français notamment.

A deux reprises, le collectif a sollicité un rendez-vous au rectorat de Toulouse pour demander des places en CAP ou bac professionnel pour ces jeunes âgés de 15 à 17 ans. Devant l'absence de réponse, ils ont donc manifesté, mercredi 5 septembre, devant le Rectorat et ont obtenu une entrevue, pour jeudi 6 septembre. 

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus