Toulouse : Eiffage et NGE remportent un important contrat pour la construction de la ligne C du métro

Eiffage et NGE viennent de remporter en groupement le marché attribué par la société Tisséo pour les travaux de génie civil des tunnels, des stations et des ouvrages de la future ligne C du métro de Toulouse. Le contrat s'élève à près de 590 millions d'euros.

La société Tisséo a attribué à un groupement formé d'Eiffage et NGE le marché pour les travaux de génie civil de la future ligne C du métro de Toulouse. Le montant total du contrat s'élève à près de 590 millions d'euros, avec 65 % de la part attribuée à Eiffage et 35 % à NGE.

Le groupement sera responsable des études et de la réalisation d'un tunnel de 8,416 km, de 6 stations, de 5 ouvrages annexes et d'un ouvrage de liaison. 

"Le projet intègre de nombreuses avancées techniques dont notamment la mise en œuvre de deux tunneliers nouvelle génération et l’utilisation de voussoirs en béton fibré moins consommateurs d’acier pour 95 % du chantier, dont la fabrication sera assurée en propre par le groupement grâce à une nouvelle usine en région toulousaine. Carasol® , la technique de caractérisation des sols développée par Eiffage, sera mise en œuvre. Elle permet une analyse en 2 heures des matériaux excavés contre 3 à 5 jours pour les méthodes traditionnelles, limitant ainsi le stockage temporaire et donc les rotations de camions" assure les deux sociétés dans un communiqué de presse.

Des nuisances minimisées pour les riverains ?

Pour minimiser l'impact des travaux sur les riverains, le groupement assure qu'il mettra en place des mesures pour réduire les nuisances sonores et les déplacements. Sur le plan environnemental, le groupe vise une valorisation à près de 90 % des déblais et s'engage à réduire son empreinte carbone grâce à l'utilisation d'énergies renouvelables et d'installations éco-conçues.

Le projet, qui démarrera au printemps 2023 après une phase préparatoire de 3 mois, mobilisera jusqu'à 1 000 collaborateurs et prévoit 195 000 heures d'insertion professionnelle, ainsi que la création de 150 à 200 emplois. La remise des infrastructures se fera avant l'aménagement et l'équipement final à partir de la fin de l’année 2025, pour une mise en service en 2028 de la ligne C.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité