• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : des gilets jaunes portent plainte pour violences policières

© S.Pointaire/France 3 Occitanie
© S.Pointaire/France 3 Occitanie

Une dizaine de personnes dont une majorité de gilets jaunes portent plainte ce lundi à Toulouse. Elles s'estiment victimes de violences policières et dénoncent une répression disproportionnée dans les manifestations.

Par Juliette Meurin

L'un aurait été matraqué et aurait perdu plusieurs dents. Un autre dit avoir été là par hasard au mauvais moment et avoir été frappé par la police sans aucune raison. Un autre encore a passé plusieurs semaines dans le coma après un probable tir de LBD (lanceur de balle de défense).
 

De nombreuses plaies à la tête

Au total, une dizaine de personnes, en majorité des gilets jaunes portent plainte ce lundi à Toulouse pour des violences policières.
La plus jeune est étudiante et elle a 21 ans, elle a eu une plaie à la tête de 4 cm après un coup de matraque. Le plus âgé a 63 ans, il est retraité, il a lui aussi eu une plaie à la tête après un matraquage de la police.
Certains ont fait un signalement auprès de l'IGPN, la police des polices mais ils n'ont toujours pas été entendus. 

Ce lundi lors d'une conférence de presse, ils ont fait entendre leur colère et leur incompréhension.
Ils exigent aussi le retrait des policiers non préparés aux missions de maintien de l'ordre et l'interdiction des lanceurs de balle de défense et grenades de désencerclement.
Le reportage de Sophie Pointaire et Luc Truffert

 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus