• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : Jean-Luc Moudenc vise le label patrimoine mondial de l'Unesco pour le centre-ville dans 10 ans

© Thierry Villeger France 3 Midi-Pyrénées
© Thierry Villeger France 3 Midi-Pyrénées

Le maire UMP de Toulouse a annoncé ce mardi la mise en place d'un "plan cohérent pour le patrimoine public et privé" pour viser le label Unesco d'ici une dizaine d'années.

Par Fabrice Valery

Comme Bordeaux, ou encore plus près Albi, la ville de Toulouse se lance dans une longue course pour l'obtention du label patrimoine mondial de l'Unesco pour "la partie la plus remarquable du centre-ville" a indiqué Jean-Luc Moudenc lors de sa conférence de presse de rentrée. 

Le maire de Toulouse a annoncé ce mardi matin lors de sa conférence de presse de rentrée qu'il voulait doter Toulouse d'un "plan cohérent de mise en valeur du patrimoine public et privé avec la création d'une mission patrimoine", qui va regrouper des compétences aujourd'hui dispersées dans différents services de la ville.

Selon le maire de Toulouse, cette mission et ce plan auront pour objectif l'obtention du label Patrimoine Mondial de l'Unesco "dans une dizaine d'années".

La cité épiscopale d'Albi, le Canal du Midi, les chemins de Saint-Jacques ou encore le cirque de Gavarnie figurent sur la liste des sites classés Unesco en Midi-Pyrénées.

Jean-Luc Moudenc et le label Unesco



LGV, CEAtech, La Machine...

Durant sa conférence de presse, Jean-Luc Moudenc a abordé différents sujets d'actualité.

  • concernant la Ligne à Grande Vitesse Bordeaux Toulouse, s'il s'est réjoui de la confirmation du calendrier par Manuel Valls le premier ministre, Jean-Luc Moudenc s'est inquiété au sujet du financement des travaux suite à l'augmentation des coûts et le retrait de certaines collectivités. Il demande une réunion d'urgence des financeurs de la LGV.
  • au sujet du CEATech, cette émanation du CEA qui doit s'installer à Toulouse, avec quelques 300 chercheurs, il regrette une nouvelle fois le choix du site du Sicoval à Labège-Innopole et indique avoir longuement téléphoné au directeur du CEAtech Jean Therme et préparer un courrier pour promouvoir le site de Toulouse-Montaudran. Jean-Luc Moudenc a encore, sur ce sujet, fustigé l'attitude de son prédécesseur Pierre Cohen, qui, selon lui, avait laissé ce dossier "en perdition".
  • enfin, le maire de Toulouse a indiqué que la réflexion était toujours en cours pour le bâtiment, initialement prévu pour La Machine à Montaudran. Pour lui, il faudrait privilégier "un projet de mémoire de l'aéropostale et de l'aéronautique". Ce qui amène actuellement à la municipalité à réfléchir à l'utilisation future du bâtiment en fin de construction, que Jean-Luc Moudenc a qualifié devant la presse de "monstruosité".

Sur le même sujet

Occitanie : les aides européennes en danger

Les + Lus