Toulouse, l'émotion du président du comité de quartier de Borderouge après la découverte de tags antisémites

Jean Pierre Seran, le président du comité de quartier de Borderouge s'émeut après la découverte de tags antisémites dans les toilettes du métro Roseraie à Toulouse. Il a écrit au Procureur de la République.

© France 3
Ecrits à l'encre bleue, les tags invectivent François Hollande et Manuel Valls, traitant notamment le Président de la République de "sioniste assassin". Jean-Pierre Seran les a découverts vendredi matin, dans les toilettes de la station de métro Roseraie à Toulouse. Et le président du comité de quartier de Borderouge a aussitôt prévenu les services de la ville via le 3101, pour demander leur nettoyage immédiat.
Deux jours plus tard, les tags sont toujours là et Jean-Pierre Seran ne décolère pas quand il constate que "l'accès à ces toilettes a été laissé libre d'accès laissant à la vue de tous ceux qui y pénètrent à ces tags", dans une station de métro où "de nombreux élèves prennent le bus de la ligne 36 pour rejoindre le lycée juif où Mérah a commis ses attentats". Il a adressé ce samedi un courrier au Procureur de la République de Toulouse, photos à l'appui, pour dénoncer "cette infraction pénale grave" et dire son émotion.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers archives
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter