Cet article date de plus de 5 ans

Toulouse : l'impression 3D au chevet de la chirurgie

A Toulouse, l'impression 3D fait son entrée dans les blocs opératoires, sous la forme de maquettes à taille réelle. Et c'est une start-up toulousaine qui l'a conçue.
Ici, la maquette à taille réelle du bassin d'une patiente.
Ici, la maquette à taille réelle du bassin d'une patiente. © France 3 Midi-Pyrénées
Quand technologie rime avec santé...
Toulouse, on le sait, est souvent à la pointe en matière de recherche et d'innovation. Cette fois, c'est l'impression 3D qui fait son entrée dans les établissements de santé, et particulièrement dans les blocs opératoires. 

Une start-up toulousaine, AnatomikModeling, qui fabrique 200 implants sur mesure par an pour des cliniques et des hôpitaux du monde entier, a mis au point la maquette du bassin d'une patiente du docteur Sébastien Charosky, chirurgien orthopédique dans une clinique toulousaine. La jeune femme de 24 ans, atteint d'une déformation sévère de la colonne vertébrale, a été opérée. Une intervention délicate qui a duré six heures mais aurait sans aucun doute été beaucoup plus longue sans le prototype avec lequel 'équipe du docteur Charosky, en effet, a pu s'entraîner avant l'opération.

La révolution médicale 3D est en marche et devrait confirmer son implantation dans les années à venir. Actuellement, la technique est réservée à des cas sévères.

Voir ici le reportage de Julie Valin et Eric Foissac, de France 3 Midi-Pyrénées : 

durée de la vidéo: 01 min 52
Impression 3D dans les blocs opératoires


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société recherche sciences sorties et loisirs