• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : la manifestation autorisée contre la privatisation de l'aéroport est rejetée du centre-ville

Le collectif contre la privatisation de la gestion de l'aéroport avait déjà manifesté à Toulouse. / © MaxPPP
Le collectif contre la privatisation de la gestion de l'aéroport avait déjà manifesté à Toulouse. / © MaxPPP

La manifestation prévue le samedi 14 mars à Toulouse contre la privatisation de l'aéroport partira à 15h de la place Jeanne d'Arc  et non du donjon du Capitole comme c'était prévu initialement. Les organisateurs protestent fermement.

Par Michel Pech

Les membres du Collectif Unitaire contre la privatisation de la gestion de l'Aéroport Toulouse Blagnac ne décolèrent pas.
Ils avaient déposé leur demande d'autorisation de manifester largement dans les temps et ce n'est que ce vendredi soit la veille de l'évènement que la Préfecture leur a donné l'autorisation en leur imposant un départ depuis la place Jeanne d'Arc et non plus depuis le donjon du Capitole. 

Ce collectif regroupe les représentants des associations, des comités de quartier, des organisations syndicales et politiques. Cette manifestation était qualifiée par les organisateurs de manifestation festive, conviviale, ludique et musicale.

La préfecture échaudée
Au vu du déchaînement de violences imprévues et des dégradations importantes qui ont été constatées lors des dernières manifestations en centre-ville, la Préfecture a préféré jouer la prudence à laquelle l'incitaient les associations de commerçant du centre-ville

Le parcours officie
La manifestation prévue à 15h au Donjon du Capitole ce samedi 14 mars est réorientée place Jeanne d'Arc à la même heure.
Afin de permettre aux personnes de rejoindre le point de rassemblement à Jeanne d'Arc, la manifestation ne partira qu'à 15h30.
Elle empruntera les boulevards pour se rendre à la préfecture.
Un petit peloton d'organisateurs sera présent au Capitole de manière à aiguiller les manifestants.







Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus