Toulouse : la salle de spectacle Le Bijou reprend ses concerts dès ce soir

C'est une petite salle emblématique de spectacles de Toulouse. Le Bijou reprend sa programmation après avoir maintenu le lien avec du public grâce à des initiatives novatrices comme celle de livrer des chansons à domicile. D'un concert hebdomadaire, le rythme habituel reprendra le 9 juin.

Toulouse - Prochain concert au Bijou ce 27 mai au soir.
Toulouse - Prochain concert au Bijou ce 27 mai au soir. © Le Bijou

Le Bijou fait partie des « petites salles toulousaines ». Petite, mais dynamique. Installée depuis belle lurette sur l’avenue de Muret à Toulouse, cet acteur culturel incontournable fait office de découvreur d’artistes. Après 3 concerts hebdomadaire, la programmation va s’intensifier pour reprendre le rythme habituel dès le 9 juin.

Bar, restaurant, mais surtout salle de spectacle, Le Bijou a gardé son rideau métallique baissé de nombreux mois, comme ses collègues. Jeudi dernier, l’écrin musical s’est rouvert avec un artiste de Mazamet. Cette semaine, le duo Lunacello est à l’affiche.

Le Bijou, producteur de talents

Sur la petite scène jeudi dernier, il y avait Jérôme Pinel (ex Strange Enquête) que produit le Bijou. Car depuis 9 ans, la structure diffuse des artistes tous les soirs du mardi au vendredi, mais elle en produit aussi. « On les accompagne, on les aide à trouver des dates, du management, parfois on produit leur disque. Mais on veut que ça tourne donc on en produit 3 pendant un certain temps puis on change » assure Emma Chauvet du Bijou. Une originalité de plus pour cet acteur culturel jamais avare de trouvailles.

"Délivreznoo !"

Pendant les confinements et autres couvre-feux, le Bijou a inventé un nouveau concept : la livraison de chansons à domicile. Avec un clin d’oeil pour la dénomination : « Délivreznoo ! » en référence aux livreurs de repas à domicile. Vous commandez un artiste surprise et il vient chez vous pour 1 ou 2 chansons. Histoire de garder le lien avec le public.

C’est Valentin Vander (le créateur de la « Symphonie confinée » qui a repris « La tendresse » de Bourvil avec plusieurs artistes confinés) qui a ouvert l’aubade. Il devait se produire au Bijou à ce moment-là et il s’est retrouvé à chanter pour un nouveau-né de quelques jours.

« Nous avons fait 6 épisodes de chansons à domicile dont le dernier samedi 22 mai. On a rencontré beaucoup de gens qu’on ne connaissait pas. Ce n’était pas les habitués du Bijou mais un nouveau public. D’autres villes ont repris ce concept dont Paris tout récemment. C’était de belles rencontres. » Emma et Pascal Chauvet le directeur de la salle sont ravis de cette expérience.

© Le Bijou

La salle et le restaurant repartent en jauge réduite

La salle est toute petite. Actuellement, elle peut accueillir seulement 35% de sa capacité donc 35 personnes. Dès le 9 juin, la capacité sera portée à 65% et devrait redevenir normale en juillet. « En fait, la difficulté c’est de s’adapter car les règles changent tout le temps, notamment en terrasse. A l’intérieur, il faut toujours laisser 1 place libre entre une personne ou un groupe de personnes. Le gel et le masque sont obligatoires. Par contre, le passe sanitaire n’est pas nécessaire, assure Emma Chauvet. »

Le Bijou peut rouvrir grâce aux aides de l’État via le fonds de soutien. L’an dernier, c’était 1 500€ par mois et par structure. Cette année, l’État s’est montré un peu plus généreux.

Le retour de Sandoval

Jeudi 27 mai, le duo Lunacello sera sur scène. Composé d’Eugénie Ursch (violoncelle) et de Mingo Josserand (pianiste d’Eric Lareine, Sandoval…), le spectacle permet de voyager sur la Méditerranée, des rives du Maghreb jusqu’aux Balkans. L’attente était bien là car le spectacle affiche complet et les artistes reviendront les 16 et 17 septembre.

A partir du 9 juin -donc en capacité 65%- ce sera le grand retour du guitariste flamenco toulousain Bernardo Sandoval. Il sera accompagné d’un autre guitariste : le Sénégalais Pape Amath N'diaye, plus connu sous son nom de scène Paamath. Les 2 artistes se connaissent depuis longtemps. Ils viennent d’enregistrer leur premier album ensemble. Emma Chauvet est sous le charme : "Ce mélange est juste incroyable. Ils ont une telle admiration l’un pour l’autre... Ils me font pleurer."

Toujours dans l’originalité et la découverte, d’autres artistes se produiront. Jourdàa, « un jeune artiste de 50 ans » comme le qualifie Pascal Chauvet. Un tout nouveau spectacle le 3 juin au Bijou avant de partir pour le festival d’Avignon.
Le mardi 15, la Toulousaine Claire Gimatt proposera un nouveau spectacle avec 2 nouvelles musiciennes. Toute la programmation est à retrouver sur le site du Bijou.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
concerts culture musique déconfinement société covid-19 santé