Cet article date de plus de 5 ans

Toulouse : le mouvement #NuitDebout prend ses quartiers place du Capitole

Le mouvement, qui veut fédérer les luttes, notamment contre le projet de loi El Khomri, s'est installé ce mardi soir place du Capitole dans le but de rester éveillé pour mobiliser contre la loi Travail, contre la politique sécuritaire, etc...
Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées ce mardi soir place du Capitole pour participer au mouvement #NuitDebout qui s'était installé à 18 heures avec l'intention de passer la nuit sur place, à discuter, débattre et "faire converger les luttes" notamment contre le projet de loi El Khomri de réforme du code du travail mais aussi lutter contre "l'Etat sécuritaire". 


Le mouvement est né jeudi 31 mars après la journée de mobilisation contre le projet de loi Travail, qui avait réuni 50 000 personnes à Toulouse. A Paris, le mouvement a pris naissance en voulant cultiver cette mobilisation. Le principe de ce mouvement c'est de se dire que la mobilisation de jeudi dernier n'est pas terminé : pour cela, les initiateurs datent leur mouvement du mois de mars en ajoutant les jours d'avril à la date du 31 mars. A Toulouse, le mouvement a donc débuté ce 36 mars !

Dans la foule, beaucoup de proches de mouvements ou partis de gauche. Certains sont venus pour passer quelques heures et avouent qu'ils rentreront ensuite dormir chez eux. "On a des enfants et un travail, explique cette militante du Parti de Gauche, et donc c'est difficile de passer toute la nuit ici. Mais on tenait à venir soutenir le mouvement". 

Beaucoup de jeunes sont aussi présents notamment des étudiants qui avaient participé quelques heures plus tôt à une nouvelle manifestation contre le projet de loi El Khomri. 

Un homme plus âgé est venu avec sa toile de tente "Quetchua". Lui, c'est sûr veut passer la nuit sur place. Comme d'autres militants pour qui, c'est certain, la #NuitDebout du 36 mars à Toulouse n'est que le début d'un grand mouvement parti pour durer. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie