Toulouse : le variant Delta du Covid détecté chez l'un des salariés d'Airbus Defence, opération massive de dépistage

Importante opération de dépistage, ce lundi 21 juin, chez Airbus Defence & Space. Tous les salariés de cette division du groupe Airbus doivent être dépistés après la découverte d'un cas de variant delta ou indien. 4.600 personnes devraient être également vaccinées.

L'ensemble des salariés de la division Defence & Space du groupe Airbus seront testés et vaccinés.
L'ensemble des salariés de la division Defence & Space du groupe Airbus seront testés et vaccinés. © REMY GABALDA / AFP

Opération commando chez Airbus Defence Space, lundi 21 juin à Toulouse sur la zone du Palays. Suite à la découverte d'un cas de variant delta de covid, "une opération massive de dépistage et de vaccination" va être menée par les autoritées sanitaires. 

L'information n'a été révélée par Santé Publique France que le samedi 19 juin après le résultat d'un séquençage de test Covid-19 réalisé le 8 juin. Un cas de variant delta a été ainsi détecté. Il est, selon la préfecture de Haute-Garonne et l'Agence régionale de santé d'Occitanie, "issu d'un cluster identifié et traité entre le 19 et le 23 mai".

4.600 personnes à vacciner

Cette opération de dépistage vise à identifier d'autres cas au sein de cette division du groupe aéronautique européen. "Ce dispositif de grande ampleur mené avec l’appui du CHU de Toulouse, du SDIS et les médiateurs de la Lutte Anti Covid" vise "à briser les chaînes de contamination".

Ainsi, dès le lundi 21 juin, les moyens dédiés seront déployés sur site : des tests sérologiques rapides (TROD) ou des tests antigéniques (TAG). Au total 4.600 personnes se verront également proposées d'être vaccinées.

Un variant plus contagieux et touchant les plus jeunes

Pas moins de trente membres du Samu 31 seront sur place selon les informations de France 3 Occitanie. Cette mobilisation en partenariat avec l'entreprise devrait se dérouler durant toute la semaine. 

Le variant delta du Covid retient toute l'attention des scientifiques. Encore très minoritaire en France mais plus contagieux et touchant davantage les jeunes, il fait craindre une reprise de l'épidémie de coronavirus. Dans les Landes, il représente désormais au moins 30% des cas en circulation, soit 250 cas avérés et probables. Le 18 juin, un premier cas a été également repéré en Bretagne. En mai, 3 cas avaient été enregistrés par l'ARS Occitanie à bord d'un pétrolier à Port-la-Nouvelle dans l'Aude, parmi 12 membres d'équipage positifs au covid.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société airbus économie entreprises vaccins - covid-19