Toulouse : les élus "rassurent" le PDG de Sigfox, tenté de quitter la région pour manque de soutien

Le PDG de Sigfox met la pression sur les élus pour obtenir davantage de soutien. Sans quoi, il pourrait quitter Labège, d'où a démarré la success story de cette start-up spécialisée dans le réseau bas débit des objets connectés. Il semble avoir reçu des garanties mercredi 21 septembre.

Dans une interview à La Tribune, en date du 21 septembre, Ludovic Le Moan, le PDG et co-fondateur de Sigfox, n'a pas mâché ses mots en déclarant que la start-up spécialisée dans le réseau bas débit des objets connectés et installée à Labège, en périphérie de Toulouse, pourrait bien prendre ses cliques et ses claques et partir... n'importe où ailleurs !

En cause, selon lui, le manque d'investissements des pouvoirs publics locaux. Le projet d'Iot Valley (IoT pour internet des objets), impulsé par la patron de Sigfox, ne va pas assez vite à son goût.

La menace, en tout cas, a été prise très au sérieux. Une réunion a été organisée en deux jours entre les différents partenaires (Région, Sicoval, Toulouse Métropole et l'État) et l'entrepreneur. Des promesses de soutien ont été faites, de nature à rassurer quelque peu Ludovic Le Moan qui reste cependant prudent. 

Dans moins de cinq mois, élus et chefs d'entreprises se retrouveront pour finaliser le projet de Silicon Valley des objets connectés à Toulouse. 
D'ici là, le patron de Sigfox annonce qu'il aura réalisé une nouvelle levée de fonds privés record. De l'ordre de 200 à 300 millions d'euros, qui permettront d'accélérer le déploiement de son réseau international

Voir ici le reportage de Julie Valin et Marc Raturat, de France 3 Midi-Pyrénées : 

La start-up spécialisée dans le réseau bas débit des objets connectés a menacé de quitter la région. Les élus l'assurent de leur soutien à venir.