Toulouse : les parents d'élèves du quartier de Lardenne ne veulent pas d'une deuxième antenne relais à la rentrée

Des parents d'élèves de l'école élémentaire Lardenne au sud de Toulouse se mobilisent en cette fin d'année scolaire pour faire annuler le projet d'implantation d'une deuxième antenne relais à proximité de leur établissement scolaire.
Toulouse - Les parents d'élève de l'école Lardenne dénoncent l'installation prochaine d'une deuxième antenne-relais à proximité de l'établissement scolaire. 2 juillet 2021.
Toulouse - Les parents d'élève de l'école Lardenne dénoncent l'installation prochaine d'une deuxième antenne-relais à proximité de l'établissement scolaire. 2 juillet 2021. © J.Heniqui

C'est bientôt la fin de l'année scolaire et pourtant les parents d'élèves de l'école élémentaire Lardenne de Toulouse restent mobilisés. Ce 2 juillet 2021, à la sortie des classes, une poignée d'entre eux s'est rassemblée devant les grilles de l'établissement pour faire pression sur l'opérateur Free Mobile et la mairie de Toulouse.

La menace d'une deuxième antenne-relais sur un rayon de 300 m

Ils craignent de voir sortir de terre un deuxième pylone de téléphonie mobile. Le premier, commandé par Bouygues et bientôt équipé de la 5G, a été installé il y a plus d'un an Place Sauvegrain à proximité de l'école maternelle.

Le second pylone (pour le compte de Free Mobile) devrait être implanté prochainement 2 rue de la Llagone à côté de l'école élémentaire, soit à 300 mètres de la première antenne.

Deux antennes : c'est trop pour les enfants !

L'annonce de ce nouveau projet inquiète de nombreux parents. Selon eux, le dossier technique présenté par Free Mobile indique très clairement que cette antenne sera directement orientée vers l’école élémentaire de Lardenne qui se trouve juste en face.

Ça veut dire que nos enfants vont êtres exposés à ces ondes 10 heures par jour pendant tout le temps de leur scolarité. De la petite section de maternelle au CM2, ça va durer 8 ans !

Une maman d'élèves

Les parents ont sollicité la mairie de Toulouse pour faire retoquer le projet ou du moins déplacer le site d'implantation de l'antenne. Une demande restée sans réponse.

Une pétition en ligne

Pour l'instant, les travaux n'ont pas commencé. Mais les parents craignent que le chantier ne débute pendant l'été pour être finaliser à la rentrée scolaire.

Une pétition a été lancée en ligne. Elle n'a mobilisé pour l'instant que peu de personne. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
téléphonie économie santé société polémique jeunesse famille manifestation social