• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : les pièces détachées du Concorde mises en vente aux enchères

Une paire de fauteuils du concorde mise en vente aux enchères début novembre prochain à Toulouse
Une paire de fauteuils du concorde mise en vente aux enchères début novembre prochain à Toulouse

Une vente aux enchères de pièces du mythique supersonique européen aura lieu à Toulouse les 3, 4 et 5 novembre prochain. Plus de 1 000 lots seront proposés, des instruments de bord aux pièces mécaniques ou de structure en passant par les sièges et les souvenirs de la glorieuse époque du Concorde

Par VA.

C'est la deuxième vente aux enchères de pièces détachées du Concorde à Toulouse, la ville qui a vu naître le mythique supersonique européen.

La première vente avait eu lieu il y a 9 ans à l'initiative d'Airbus. La deuxième, du même type, qui aura lieu les 3,4 et 5 novembre prochains à l'Hôtel des Ventes de Saint Aubin , est cette fois organisée par des associations de passionnés d'aéronautique et par le commissaire priseur Marc Labarbe.

Plus de 1 000 lots seront mis à la vente, des instruments de bord (anémomètre, machmètre, horizon de vol…), aux pièces mécaniques ou de structure, en passant par des sièges ou des souvenirs de l’époque glorieuse du Concorde tels que assiettes ou maquettes, dont celle en bois du supersonique, dédicacée par André Turcat, le tout premier pilote de cet avion.

Des objets de collection liés à l’aviation et des pièces provenant d’autres avions seront également mises en vente, comme des sièges d’Airbus A300 (le tout premier Airbus) ou des photos, maquettes, ou même boulons d’Airbus A380.

Les estimations vont de 15€ pour les plus petites pièces (pin’s ou porte-stylo) jusqu’à 10 000 € pour le machmètre, en passant par tous les prix, selon qu’il s’agit de photographies, plans et croquis, livres, ou pièces d’avion, structurelles, électroniques ou mécaniques.… Un menu Concorde Air France illustré par Christian Lacroix ou Raymond Moretti est ainsi évalué à 50-80 € tandis qu'une assiette dessinée par Andrée Putman tournerait autour des 150-300 €. Pour une paire de fauteuils, un pneu ou un lavabo de Concorde, des pièces rarissimes, propices aux créations les plus diverses, à l’heure où le design industriel fait fureur, il faudra sans doute débourser plus.

Toutes les pièces seront préalablement exposées à l’Hôtel des Ventes Saint-Aubin, dans les semaines précédant la vente. Les ordres d’achat pourront se faire sur place, par téléphone ou par internet. L’ensemble des lots est à découvrir dès à présent ici.    

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus