Toulouse : les accouchements reprennent à la clinique Rive Gauche avec la fin de la grève des sages-femmes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Marlot

Les sages-femmes de la maternité de la clinique Rive-Gauche ont repris le travail vendredi 21 janvier à 19h30. En grève depuis 10 jours, elles réclamaient une revalorisation de leur rémunération.

Elles demandaient une revalorisation salariale et statutaire ainsi que des embauches et pour se faire entendre, les sages-femmes de la maternité de la clinique Rive-Gauche s’étaient mises en grève le 12 janvier dernier.

Dans l’impossibilité d’assurer les accouchements sans ces professionnelles, la direction de la clinique avait alors pris la décision de fermer temporairement la maternité et d’orienter les futures mamans vers d’autres établissements toulousains.

Dans un communiqué, les sages-femmes grévistes assuraient n’avoir pas d’autre moyen de se faire entendre que de se mettre en grève. « Venir travailler avec un brassard « en grève » ne suffit pas à faire réagir notre direction » écrivaient-elles.

Une profession sous tension

Avec des salaires inférieurs à ceux du public, les cliniques privées peinent à attirer de jeunes sages-femmes. Selon celles en poste à la maternité de la clinique Rive Gauche, ces salaires « parmi les moins attractifs » poussent même certaines à quitter le métier. Moins nombreuses, celles qui restent seraient alors confrontées à un rythme de travail épuisant. Elles l’ont exprimé dans un courrier commun : « Nous revenons sans arrêt sur nos repos de garde, nos vacances, pour combler les gardes manquantes. L’équipe est à bout, les démissions et les arrêts maladie pour burn-out s’enchaînent »

Partisanes d’une revalorisation du coefficient des sages-femmes sur la grille salariale, les grévistes ont repris le travail sans que soit précisée la nature de l'accord qui a permis de mettre fin au mouvement.