Toulouse : malgré son annulation en raison du coronavirus, la 32ème édition du festival Cinélatino décerne son palmarès

Visionnages en ligne et délibérations des jurys en visioconférence : malgré l'annulation dûe au confinement, le 32ème festival Cinélatino a décerné son palmarès dans 3 catégories : long-métrage, court-métrage et documentaire. Les organisateurs espèrent pourvoir projeter ces films prochainement.

Malgré son annulation dûe aux mesures de confinement le festival du cinéma latino-américain Cinélatino a décerné son palmarès 2020.
Malgré son annulation dûe aux mesures de confinement le festival du cinéma latino-américain Cinélatino a décerné son palmarès 2020. © Festival Cinélatino
Procéder à des visionnages en ligne et organiser les délibérations des différents jurys par visioconférence : le confinement général provoqué par la crise sanitaire du Covid-19 n'a pas empêché le festival du film Cinélatino de décerner son palmarès.
La 31ème édition des "Rencontres de Toulouse" en 2019 avait vu 170 films et documentaires projetés devant plus de 50 000 spectateurs, lors de 300 séances à travers toute l'Occitanie.
Malgré son annulation, la 32ème édition - qui était programmée du 20 au 29 mars dernier - se sera finalement tenue à huis-clos.
Le Grand Prix "coup de coeur", dans la catégorie des longs-métrages de fiction, est le plus important dans ce festival considéré comme l'un des plus grands rendez-vous du cinéma latino-américain en Europe. Il a été attribué à "Blanco en blanco", réalisé par Théo Court, une  production chilienne, également coproduite par la France, l'Espagne et l'Allemagne.
Cinéaste hispano-chilien, Théo Court avait déjà reçu le prix du meilleur réalisateur à la dernière Mostra de Venise pour le même film.
Le réalisateur hispano-chilien Théo Court a reçu le principal prix du festival Cinélatino pour son long-métrage de fiction "Blanco en blanco".
Le réalisateur hispano-chilien Théo Court a reçu le principal prix du festival Cinélatino pour son long-métrage de fiction "Blanco en blanco". © Festival Cinélatino

"Blanc sur blanc" se déroule principalement dans les étendues glacées de la Terre de feu mais s'achève dans les paysages lunaires de Tenerife aux Canaries.
Le jury l'a récompensé "pour son protagoniste en état de grâce (Alfredo Castro), son portrait d’une période historique bouleversante et l’apothéose de sa séquence finale."
Le jury a également attribué deux mentions spéciales, à "Las mil y una" de l'Argentine Clarisa Navas et à "Ya no estoy aqui" du Mexicain Fernando Frias de la Parra.
Privée de public, l'édition 2020 de Cinélatino n'a pu décerner les 4 prix habituellement réservés au jugement de ses spectateurs et des lycéens.
Cependant ce ne sont pas moins de 16 prix et autres "coups de coeurs" qui figurent au palmarès désormais officiel des 32èmes "Rencontres de Toulouse".
Les films en compétition dans la catégorie Documentaire sont visibles gratuitement jusqu'à ce vendredi soir 24 avril sur la plateforme Tënk sur internet.

Des projections espérées

Le visionnage des longs-métrages quant à eux, est réservé aux professionnels du cinéma sur la plateforme FestivalScope.
Pour conserver à Cinélatino sa vocation grand public les organisateurs gardent l'espoir de pouvoir projeter en salle les films en compétition, dès que les conditions de déconfinement le permettront.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture festival événements coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter