Coronavirus : le festival Jazz in Marciac n'aura pas lieu cet été

La 43ème édition de Jazz in Marciac n'aura pas lieu du 24 juillet au 15 août 2020. A cause de l'épidémie de coronavirus, trop d'incertitudes planaient sur son maintien. Ses organisateurs ont préféré renoncer plutôt que risquer une annulation en dernière minute qui aurait mis en péril le festival.

Winton Marsalis et son Quintet sur la scène de Jazz in Marciac en 2018
Winton Marsalis et son Quintet sur la scène de Jazz in Marciac en 2018 © SEBASTIEN LAPEYRERE/MAXPPP
Comme beaucoup d'autres festivals avant lui, le célèbre Jazz in Marciac a, à son tour, décidé de renoncer. "Une décision inévitable" selon ses organisateurs pour qui l'épidémie de coronavirus et le confinement faisaient planer trop de risques sur l'édition 2020.
  "C’est avec une très grande tristesse" que le fondateur et directeur du festival, Jean-Louis Guilhaumon, a annoncé cette décision dans un communiqué mercredi soir. Les annonces du président de la République sur l'interdiction des grands festivals et évènements culturels au moins jusqu'à la mi-juillet ont fait planer des doutes trop grands, explique-t-il. 

Les risques de toute nature sont trop importants : une annulation dans la dernière ligne droite compromettrait bien plus qu’une édition du festival, elle mettrait en péril son existence même. Jean-Louis Guilhaumon


Trop d'obstacles sur la route de l'édition 2020

Parmi les obstacles relevés par les organisateurs du festival, l'éventuelle fermeture des frontières de l'espace Schengen, envisagée jusqu'en septembre par le gouvernement. "Fermées, les frontières de l’espace Schengen empêcheraient tout à la fois d’accueillir de nombreux artistes et de recevoir du matériel indispensable pour l’organisation des concerts. Concerts dont certains s’inscrivent dans des tournées internationales qui sont compromises, voire dès à présent annulées" dit ainsi Jean-Louis Guilhaumon. 
Autre problème évoqué, celui de la logistique et des préparatifs du festival au mois de juin. "Dans quelles conditions les techniciens qui participent dès le mois de juin à la préparation de Jazz in Marciac peuvent-ils travailler à la mise en oeuvre de nos infrastructures dans le strict respect des règles édictées par l’État et comment les recevoir alors même que les hôtels et restaurants doivent rester fermés ?
Sans parler de l'impact d'un déconfinement progressif  sur la venue des éventuels spectateurs...
 

"Une décision inéluctable"

Ce jeudi matin, Jean-Louis Guilhaumon, également maire de Marciac, rencontré par une équipe de France 3, revient sur les raisons de cette décision. Elle était "inéluctable" explique-t-il, "dans la mesure où nous ne pouvions pas réunir toutes les conditions de mise en oeuvre d'un festival dans des conditions de sécurité pour accueillir notre publiuc comme nous le faisons habituellement." 

250 000 festivaliers attendus

"Prendre cette décision est un crève-coeur" dit Jean-Louis Guilhaumon. Elle le sera aussi, sans aucun doute, pour tous les professionnels, restaurateurs, hôteliers, commerçants, saisonniers, loueurs ou producteurs locaux qui vivent chaque année pour et par le festival.
Car au fil des éditions, Jazz in Marciac est devenu un véritable poumon économique au coeur du Gers. Il attire désormais quelques 250 000 festivaliers dans ce petit village de 1 240 habitants. Et génère d'importantes retombées : elles étaient estimées à 20 millions d'euros en 2018. 
 Voir ici le reportage à Marciac au lendemain de cette annonce :
Coronavirus : l'édition 2020 de Jazz in Marciac n'aura pas lieu

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jazz in marciac culture musique coronavirus santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter