Toulouse : avec Montpellier et Nîmes, le Fenix se qualifie pour le tour principal de la Ligue Européenne de Handball

Carton plein pour les 3 clubs de handball d'Occitanie : avec Montpellier et Nîmes le Fenix de Toulouse s'est qualifié pour le tour principal de la Ligue Européenne. C'est l'assurance de jouer au moins 10 matchs de coupe d'Europe cette saison. Les Toulousains ont battu les Roumains de Tarda 31-27.

Joueurs et supporters du Fenix Toulouse Handball unis dans un "clapping" en fin de match pour célébrer la qualification en coupe d'Europe.
Joueurs et supporters du Fenix Toulouse Handball unis dans un "clapping" en fin de match pour célébrer la qualification en coupe d'Europe. © Eric Foissac / FTV
Cela ne s'était pas produit depuis plus de 20 ans : les 3 clubs de handball d'Occitanie, Montpellier, Nîmes et le Fenix de Toulouse, se sont qualifiés pour le tour principal de la Ligue Européenne de Handball.
C'est l'assurance de jouer chacun au moins 10 matchs de coupe d'Europe cette saison.

La fin de 6 mois de disette

Ce mardi soir, après plus de 6 mois passés loin de leur salle fétiche, les toulousains ont retrouvé le public et le parquet du palais des sports André Brouat, pour leur match-retour de tour préliminaire contre les Roumains du club de Potaissa Tarda. A l'issue d'un match dominé de bout en bout - même s'ils ont connu quelques baisses de régime occasionnelles - les toulousains se sont imposés face aux vice-champions de Roumanie 31 à 27.
Au bénéfice du match nul 35-35 réalisé à l'aller, mardi dernier en Roumanie, ils ont validé par cette victoire leur qualification pour la phase principale de cette nouvelle coupe d'Europe.

On s'est vite rendu compte que physiquement on était au-dessus, techniquement aussi. Après il fallait juste que mentalement ça suive aussi et qu'on ne se laisse pas tomber dans leur faux-rythme ; on a réussi à le faire. On a encore manqué d'efficacité pour concrétiser mais on a su le compenser avec une débauche d'énergie. On est qualifié, c'est l'essentiel.

Pierrick Chelle, capitaine du Fenix Toulouse Handball


Créée cette année, la "Ligue Européenne de Handball" prend la place de l'ancienne "Coupe d'Europe EHF" : c'est la petite soeur de la "Ligue des Champions" (sur le modèle de ce qui se fait en football), et elle va réunir 24 équipes réparties en 4 poules de 6 clubs.

L'Occitanie en force

L'interruption du championnat de France, la "Lidl Starligue", pour cause de confinement dû au coronavirus, a réparti les 5 premiers clubs français au classement de la saison de la façon suivante :Contrat rempli pour les Toulousains et les Héraultais du MHB - vainqueurs des Danois de Skjern (33-29).Les mouvements de joueurs à l'inter-saison - 3 départs d'éléments aguerris remplacés par 3 "jeunes recrues pleines d'avenir" - n'ont pas nui au rendement de l'équipe toulousaine.
Après un match manquant de régularité à l'aller en Roumaine, les hommes du coach Philippe Gardent ont retrouvé une bien meilleure carburation samedi dernier en championnat de France : en allant s'imposer à Chambéry (28-24) dans la salle de l'un des "cadors" de la Lidl Starligue, ils ont peaufiné leurs réglages collectifs et ont su concrétiser ces progrès en match retour.

Le niveau Ligue des Champions

Désormais le Fenix va avoir une triple occasion de se mettre à l'épreuve :L'échéance la plus proche c'est pour jeudi : le tirage au sort pour la composition des 4 poules de 6 clubs en Ligue Européenne aura lieu à Vienne en Autriche.

Le rêve européen

Sachant que les 4 premiers au classement de chaque poule seront qualifiés pour les huitièmes de finale de la compétition, les Toulousains balancent entre l'envie d'hériter d'une poule dépourvue de "gros clients" pour maximiser leurs chances de disputer ces phases finales... Et le rêve d'affronter un ténor du handball européen, pour redonner la fièvre au public du Palais des Sports.

Je ne suis pas sûr qu'on aie l'effectif pour pouvoir jouer sur les deux tableaux, coupe d'Europe et championnat de France ; mais on au bout du compte on fait ça pour ça : cette coupe d'Europe, beaucoup d'autres clubs aimeraient être à notre place pour la disputer, donc on ne va pas la galvauder, on est des compétiteurs, on va y aller.

Philippe Gardent, entraîneur du Fenix Toulouse Handball

En ce mardi soir de fin septembre les tribunes résonnaient un peu creux, avec une jauge réduite à un maximum de 1 000 spectateurs.
L'équipe du Fenix a fait ce qu'il fallait pour satisfaire ses partenaires et ses supporters qui avaient répondu présent.
La suite, c'est une autre histoire, celle d'une pandémie qui dure.
 
durée de la vidéo: 01 min 41
Handball : le Fenix de Toulouse se qualifie pour la Coupe de la Ligue Européenne ©FTV
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball sport europe