• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : plusieurs syndicats lancent une grève reconductible dans l'éducation nationale dès ce mardi 14 mai

Des manifestants bloquent le rectorat de Toulouse le 4 avril 2019. En mars, ils avaient été délogés à coups de gaz lacrymogène / © MAXPPP
Des manifestants bloquent le rectorat de Toulouse le 4 avril 2019. En mars, ils avaient été délogés à coups de gaz lacrymogène / © MAXPPP

Une grève est annoncée dans les écoles, collèges et lycées autour de Toulouse ce mardi 14 mai et mercredi 15 mai. Un mouvement de protestation toujours lié à la loi Blanquer.

Par Juliette Meurin

Le mouvement de grève a été voté à une large majorité des personnels présents lors de la dernière Assemblée Générale jeudi 9 mai à Toulouse. Environ 150 personnes.

Des perturbations sont donc à prévoir dans les établissements scolaires ce mardi 14 mai et ce mercredi 15 mai. Les grévistes annoncent un mouvement de protestation reconductible dans les écoles, collèges et lycées.
Ils ont prévu ce mardi 14 mai de bloquer le rectorat de Toulouse dès 6h45 dans le quartier St Agne.

En mars dernier, des manifestants qui bloquaient le rectorat avaient été délogés à coups de gaz lacrymogène.

Ce mouvement de protestation vise la loi Blanquer. "Nous rejetons l'ensemble des réformes qui touchent tous les niveaux de l'Education Nationale, et qui visent à casser le service public d'Education (...) des réformes qui renforcent les inégalités scolaires et sociales, et accentuent la précarisation d'une partie toujours plus importante de ses personnels", précise un communiqué des grévistes envoyé par Sud Education.

Le projet de loi de Jean-Michel Blanquer baptisé "pour une école de la confiance" arrive ce mardi au sénat. La haute assemblée, à majorité de droite, votera le 21 mai sur l'ensemble du texte, déjà adopté en première lecture par l'Assemblée nationale.
 

Sur le même sujet

Pyrénées-Orientales : les producteurs de fruits et légumes protestent au péage du Boulou

Les + Lus