A Toulouse, un policier ouvre le feu sur une voiture lui fonçant dessus

Un policier a ouvert le feu à Toulouse dans la nuit du samedi 1 août. Le conducteur d'une voiture lui aurait délibéremment foncé dessus.

Le fuyard a été interpellé par la Police nationale sur la place Abbal en plein coeur du quartier du Mirail.
Le fuyard a été interpellé par la Police nationale sur la place Abbal en plein coeur du quartier du Mirail. © Capture d'écran Google Maps
Les faits ont eu lieu samedi 1er août en plein coeur du quartier du Mirail à Toulouse. Selon la police nationale, après un refus d'obtempérer, les membres des forces de l'ordre ont tenté d'intercepter une voiture, chemin de Lestang.

C'est en se déportant pour éviter une herse installée sur la chaussée que le chauffard aurait délibérement fonçé sur l'un des fonctionnaires, comme le révèle ce matin le journaliste Brice Vidal de 100% Radio. Celui-ci s'est senti menacé et a ouvert le feu 
   Le fuyard est finalement coincé plus loin place André Abbal. Mais face à l'intervention d'une dizaine d'individus, les membres de la Police nationale ont utilisé des gaz lacrymogènes afin de terminer leur interpellation et de s'extraire du quartier. 

Selon le secrétaire départemenal du syndicat Alliance, Grégory Hémous, le policier n'est pas blessé mais est "choqué d'avoir tiré". "Nous ne sommes pas aux Etats-Unis et nous n'avons pas l'habitude de sortir notre arme de cette façon" précise le représentant syndical. Cet évènement renforce, selon le syndicalisme d'Alliance, le sentiment de malaise au sein des forces de l'ordre : "Nous avons toujours l'impression que règne dans ces quartiers une forme d'impunité. Nous souhaitons des peines fortes de la part de la justice afin que les auteurs de tels actes comprennent que l'on ne peut pas s'en prendre de la sorte à des policiers."   
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers violence police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter