Toulouse : Restos du Coeur, Banque Alimentaire et Secours Catholique unis cet été contre la précarité

Les trois associations majeures dans l'aide aux plus démunis s'allient cet été pour subvenir aux besoins alimentaires des populations les plus démunies. Chaque soir, des colis repas seront distribués dans Toulouse. Elles lancent un appel aux bénévoles pour soutenir le dispositif Estival 2021.

A l'entrepôt de la Banque Alimentaire de Toulouse, un bénévole prépare les palettes destinées aux associations caritatives. 15 juin 2021.
A l'entrepôt de la Banque Alimentaire de Toulouse, un bénévole prépare les palettes destinées aux associations caritatives. 15 juin 2021. © N.Fournis / FTV

La période estivale s'annonce plus difficile encore pour les associations d'aide alimentaire. Unies pour faire front cet été, les trois associations, Restos du Cœur, Banque Alimentaire et Secours Catholique anticipent une situation de crise alimentaire, accentuée par la fermeture durant l'été des associations caritatives.

"Les gens ne mangeaient plus l'été"

Le dispositif inter-associatif a été créé en 2018 à partir de ce constat : du fait de "la fermeture durant l'été de nombreuses associations d'aide aux plus précaires, les gens ne mangeaient plus, ils vivotaient. Alors pourquoi ne pas réunir nos compétences et nos moyens pour nourrir les gens ?".

Forts de leurs expériences, les Restos du Cœur, le Secours Catholique et la Banque Alimentaire, en partenariat avec la mairie et le CHU de Toulouse, mutualisent leurs ressources pour pouvoir distribuer tous les soirs, entre le 1er juillet et le 31 août, plusieurs centaines de repas complets.

750 repas distribués par jour

La logistique mise en place sur la période estivale est à la hauteur des besoins. Sur les deux mois d'été, 46.600 repas seront préparés.

La Banque Alimentaire se charge de l'approvisionnement des denrées collectées, les bases de pâtes et de riz seront cuites dans les cuisines centrales du CHU de Toulouse et l'assemblage des salades va s'organiser sur deux sites de production des Restos du Cœur.

7 jours sur 7, de 19h30 à 21h, en trois points de distribution répartis sur la métropole toulousaine, environ 750 colis repas équilibrés seront distribués à tous ceux qui en auront besoin. La crise sanitaire oblige les associations à s'adapter pour éviter au maximum les interactions. Ainsi, les paniers repas sont proposés dans des sacs en papier et sont constitués de salades composées, de fromage, de pain, de gâteaux et d'eau.

Les associations prévoient aussi de distribuer 66.000 bouteilles d'eau sur les deux mois.

Une demande d'aide exponentielle

Le nombre de grands précaires ne cesse d'augmenter chaque année et des profils nouveaux font leur apparition. 

Chômeurs partiels, chômeurs, squatteurs des bidonvilles, étudiants, privés d'emploi ou de petits boulots pendant le confinement, mais aussi des retraités ne pouvant plus assurer les charges sont venus grossir les rangs des bénéficiaires.

Sur Toulouse intramuros, 6.000 personnes en précarité déclarée ont été recensées cette année.

Conséquence directe de la crise du Covid, les associations doivent faire face à une augmentation inédite des personnes en grande précarité. 

Les chiffres sont impressionnants : 

Le chiffre explose pour la Banque Alimentaire, dont le nombre de bénéficiaires a atteint 20.000 par semaine au premier semestre 2021, soit une augmentation de 60% par rapport à la période avant Covid.

Toulouse - Les demandes d'aide alimentaire sont de plus en plus importantes. A la Banque Alimentaire, la population des bénéficiaires a augmenté de 60% depuis le début de la crise sanitaire. 15 juin 2021.
Toulouse - Les demandes d'aide alimentaire sont de plus en plus importantes. A la Banque Alimentaire, la population des bénéficiaires a augmenté de 60% depuis le début de la crise sanitaire. 15 juin 2021. © N.Fournis / FTV

Un appel urgent aux bénévoles

"Le tissus associatif est très dense en hiver, précise Andrew Nguyen The Hien, du Secours Catholique, mais l'été il n'y a pas assez de bénévoles pour maintenir toutes les petites associations ouvertes". Certaines sont contraintes de modifier leurs horaires de permanence, ou de fermer leur structure pendant les deux mois de vacances, faute de bénévoles.

Face à une recrudescence des demandes d'aide durant les mois de juillet et août, le soutien des bénévoles est plus que jamais nécessaire.

Pour faire fonctionner le dispositif Estival 2021, les associations ont besoin de 60 volontaires par jour.

25% des bénévoles sont déjà inscrits pour la période estivale, mais il en faudrait 450 pour tout l'été. Tous les profils sont les bienvenus pour assurer la logistique, les préparations des paniers et la distribution.

Les inscriptions se font par mail à : benevole.estival2021@gmail.com

Chacun pourra choisir selon ses disponibilités, ses jours et ses heures de présence, le lieu où il peut participer et l'association qu'il souhaite aider.

Les collectes de la Banque Alimentaire reprendront en septembre prochain. La grande collecte annuelle se tiendra comme chaque année fin novembre, à la sortie des supermarchés partenaires.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie solidarité société restos du coeur