Toulouse : un formateur en école de police sera jugé pour harcèlement sexuel, 17 victimes identifiées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Delaunay .

Ce 6 décembre, à Toulouse (Haute-Garonne), un policier de 53 ans a été interpellé pour des faits de harcèlement sexuel. 17 victimes ont été identifiées.

10 plaintes avaient déjà été déposées contre un formateur de police pour harcèlement sexuel. Et de nouveaux faits se sont déroulés à Toulouse (Haute-Garonne). Ce 6 décembre, il a été interpellé.

L'information a été confirmée par le parquet de Toulouse auprès de nos confrères de Franceinfo. 

Il a suivi une femme jusqu'à son domicile 

Ce policier de 53 ans a poursuivi une automobiliste jusqu'au domicile de celle-ci le 6 décembre. Une fois devant l'immeuble, il lui a tenu des propos à caractère sexuel. Cette femme a alors contacté son compagnon pour qu'il vienne la secourir et qu'il prévienne les forces de l'ordre. Le suspect a ensuite été interpellé par la police.

Le policier a reconnu les faits 

Durant sa garde à vue, il a reconnu les faits. Un médecin psychiatre a conclu à une altération de son discernement au moment des faits. Il a reçu ce 7 décembre une convocation pour être jugé le 24 mai 2023, précise le parquet. D'ici là, il est placé sous contrôle judiciaire. 

17 victimes identifiées   

Ce sous-officier était déjà sous le coup de deux procédures pour des faits de harcèlement sexuel au sein de l'école de police de Toulouse. En avril, dix femmes (neuf élèves gardiennes de la paix et une fonctionnaire de police) ont porté plainte contre ce formateur.

17 victimes ont été recensées au total. 

Les plaintes portent sur des faits de harcèlement sexuel par une personne abusant de son autorité que lui confèrent ses fonctions, d'appels téléphoniques malveillants, de propos à connotation sexiste et sexuelle imposés de façon répétée et par une personne ayant autorité sur la victime. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité