Toulouse : une exposition dédiée au street art sur 1200 m² au cœur de la ville

25 artistes d'art urbain préparent en ce moment une exposition monumentale éphémère baptisée "Lay Up" dans un bâtiment industriel boulevard des minimes à Toulouse. L'ouverture au public est prévue mi-mai si tout va bien.

25 artistes d'art urbain préparent un exposition monumentale au centre de Toulouse.
25 artistes d'art urbain préparent un exposition monumentale au centre de Toulouse. © Lay Up

C'est un évènement inédit, en couleur et en hauteur. Dans un ancien bâtiment industriel du boulevard des Minimes à Toulouse, des murs de 8 mètres sur 8 sont entièrement dédiés à la création artistique. Dans la cour, une esquisse monumentale prend ses premières couleurs. Elle est l'oeuvre du peintre et graffeur Taroe, juché sur une nacelle à 4 mètres de hauteur.

L'artiste graffeur Taroe débute la mise en couleur d'une fresque représentant l'arrière d'un tramway parisien des années 30.
L'artiste graffeur Taroe débute la mise en couleur d'une fresque représentant l'arrière d'un tramway parisien des années 30. © N. Fournis / FTV

Le hall d'accueil du bâtiment à une allure de chantier. Les artistes s'activent. Ca sent la peinture fraîche et les solvants.

L'immense hall d'entrée est encore en chantier.
L'immense hall d'entrée est encore en chantier. © N. Fournis /FTV

Ici, des grands noms de l'art urbain ont carte blanche pour exprimer leur talent. Bombes, craies, pinceaux, photos vont recouvrir d'ici fin mai les 1200 m2 de cet espace situé en plein coeur de ville de Toulouse.

Outils artistiques : les bombes de peinture aérosol multicolores.
Outils artistiques : les bombes de peinture aérosol multicolores. © N. Fournis / FTV

Envie de renouveau

L'exposition a été initiée par deux artistes renommés de Toulouse, Loïc Mondé et Stéphane Ramos, déjà remarqués pour de nombreux projets mêlants les arts urbains dont "Hors ligne", une cantine-galerie d'art éphémère, tenue pendant quelques mois dans un ancien Monoprix du quartier St Cyprien.

Cette fois, l'idée est née d'une furieuse envie de renouveau, de partage et de liberté, empêchés par les confinements successifs.

 

On était en manque d'évènements et d'échanges, même si la plupart du temps, on est habitués à être seuls dans nos ateliers. On avait besoin de se retrouver et de découvrir le travail d'autres artistes venus de partout. Cela n'a d'ailleurs pas été facile de les faire venir avec le confinement..."

Loïc Mondé, artiste fondateur de l'exposition Lay Up.

L'artiste plasticien Shério travaille le fer à béton en volume.
L'artiste plasticien Shério travaille le fer à béton en volume. © N. Fournis / FTV

Ancien bâtiment de la Cour des Comptes

Au total, 25 artistes internationaux reconnus ou émergeants, ont été sélectionnés pour participer à cette première édition. Ils viennent de Rotterdam, Lisbonne, Angleterre, Berlin, Montpellier, Bordeaux ou encore Paris. La plupart ont entamé le travail il y a quelques jours dans ce lieu hors normes réaménagé pour l'occasion.

Ici à l'oeuvre, le street artiste montpelliérain Primal.
Ici à l'oeuvre, le street artiste montpelliérain Primal. © N. Fournis / FTV

"On a eu un vrai coup de coeur pour cet espace en pleine ville, vide depuis plus d'un an. Le bâtiment abritait les archives de la Cour des comptes. Il a une âme. Il y a un espace extérieur, des murs immenses et même des rails!", précise Loïc Mondé, artiste fondateur de l'évènement.

Murs, portes, plafonds, la création investit toutes les surfaces.
Murs, portes, plafonds, la création investit toutes les surfaces. © N. Fournis / FTV

Baptisée "Lay Up", l'exposition doit son nom aux "voies de garage" où les trains sont habituellement stationnés de manière provisoire avant de reprendre le trafic. Un terme bien connu dans la grande famille du street art.

Pour l'exposition, elle aussi provisoire, différents styles marqueront la pause jusqu'au 31 juillet. Une manière d'illustrer la richesse et la vitalité d'un mouvement plus que jamais en marche.

Portrait sensible monumental

Parmi les invités, Swed Oner, portraitiste humaniste originaire d'Uzes. Swed aime prendre le temps de la rencontre et met en lumière des vies pour leur singularité. 

Il photographie les visages et réalise à partir de chaque cliché un portrait monumental sensible. 

Extrait d'un portrait réalisé par l'artiste Swed Oner.
Extrait d'un portrait réalisé par l'artiste Swed Oner. © N. Fournis/ FTV

Pour l'exposition "Lay Up", l'artiste est allé dans le quartier des Carmes à la rencontre de Robert, un sans abri de 62 ans, ancien cuisinier de la marine, qu'il a invité à l'évènement.

A travers ces rencontres et ces portraits, j'essaie de sensibiliser le plus grand nombre à ces parcours de vie parfois difficiles et au sort des personnes à la rue. C'est une manière de les regarder autrement, sensiblement.

Sweed Oner, artiste

Live painting et concert

Plus qu'une simple exposition, "Lay Up" s'annonce d'ores et déjà comme un évènement inédit et bien vivant, ponctué de rendez-vous éclectiques entre live painting, concert, signature de livres, battle de breakdance, projections et autres propositions artistiques inattendues... Une programmation monumentale, à la hauteur de nos envies de sorties!

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture expositions événements sorties et loisirs