Toulouse, la ville de France qui accueille le plus de nouveaux habitants

Toulouse attire ... / © Maxppp
Toulouse attire ... / © Maxppp

Selon l'INSEE, Toulouse se place au premier rang des villes françaises enregistrant la plus forte augmentation de population. L'INSEE vient de publier les résultats du dernier recensement.

Par Michel Pech

L’INSEE vient de publier les résultats du dernier recensement de la population qui prennent effet au 1er janvier 2017. Ces chiffres sont annuels, mais l'observation des évolutions s’effectue sur un cycle de 5 ans.

Des chiffres significatifs
La ville de Toulouse compte, en 2014, 466 297 habitants contre 458 298 l’année précédente, soit une augmentation de 7 999 personnes en 1 an.
Pour Toulouse Métropole, qui compte 746 919 habitants, l’évolution est de 11 975 en un an (et de 9 325 personnes en moyenne sur 5 ans).
Pour l’aire urbaine toulousaine, la démographie progresse en moyenne de 18 828 habitants par an, soit une population totale de 1 312 304 habitants.

Quel profil ?
Qui sont ces nouveaux arrivants ? Sont-ils là par choix ? Et y a-t-il un profil-type de néo-Toulousains ? Là encore, les clichés ont la vie dure mais en fait, ce ne sont pas seulement des ingénieurs en aéronautique qui posent leurs valises dans la ville rose. Contrairement aux idées reçues, ce sont les classes intermédiaires qui sont les plus nombreuses avec les cadres et professions intellectuelles supérieures (soit 10 000 par an). Mais il y a à peu près autant d'employés.
Viennent ensuite les étudiants et les élèves, dont ceux entraînés par la migration de leurs parents (1/4 environ). Il n'y a en revanche que peu de retraités ou personnes âgées.

Comment répondre à ce défi de mobilité ?
Côté logement, Toulouse est sereine : elle peut accueillir ces nouveaux habitants, la construction ayant été très active ces dernières années. A ce sujet, Toulouse est aussi la ville où les propriétaires investissent le plus.
Ce qui coince, c'est plutôt les infrastructures : crèches, écoles, équipements sportifs… Par exemple, Toulouse accueille cette année 1300 écoliers supplémentaires.
Et comme la courbe n'est pas près de s'inverser, Toulouse a plutôt intérêt à booster ses investissements.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus