Tour d'Occitanie à Toulouse : troisième recours déposé par les opposants à la construction du gratte-ciel de 150 mètres

Le projet de la Tour Occitanie - Architecte : Daniel Libeskind / © Libeskind
Le projet de la Tour Occitanie - Architecte : Daniel Libeskind / © Libeskind

Dépôt du recours contentieux en annulation du permis de construire de la tour d'Occitanie. Les 4 associations opposées à la construction du gratte-ciel en sont à leur troisième recours depuis le 20 septembre.

Par X.M

Les associations "Non au Gratte-Ciel de Toulouse, Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées (ATMP), Droit au logement (DAL 31) et France Nature Environnement Midi-Pyrénées (FNE MP)" ont déposé devant le tribunal administratif un recours contentieux en annulation du permis de construire de la tour d'Occitanie.
Ce jeudi 12 décembre, les 4 associations avec 5 riverains directement impactés par la construction de la tour ont remis leur troisième recours au tribunal.
  • Premier recours gracieux le 20 septembre 2019, rejeté par le maire Jean-Luc Moudenc le 15 octobre.
  • Deuxième recours contentieux portant sur l'absence de logements sociaux et sur la réduction de stationnement vélos dans la tour d'Occitanie en cours qui sera vraisemblablement jugé au tribunal administratif courant 2020.
  • Troisième recours contentieux en annulation du permis de construire de la tour d'Occitanie déposé ce jeudi 12 décembre 2019.

Des risques d'inondations

Pour Jean Olivier, directeur de la fédération France Nature Environnement Midi-Pyrénées, "il y a des questions importantes qui se posent, notamment sur la consommation énergétique du bâtiment, la manière de chauffer la tour ou même de la refroidir lors des canicules, dans un contexte de réchauffement climatique, cela pose un problème."

Il insiste sur le fait que "le quartier de la gare Matabiau a une nappe phréatique assez haute, à 2 mètres sous le sol."

La construction de la tour va nécessiter des grosses fondations et donc créer un effet de barrage dans le sol. Cela va faire monter la nappe phréatique et lors de période de pluie, des inondations peuvent apparaître. Ce n'est pas possible que la collectivité autorise un tel permis de construire.

France Nature Environnement considère que des problèmes ont été soulevés mais que le projet tel qu'il est présenté ne donne aucune réponse.


"Extrêmement serein du côté de Toulouse Métropole"


Selon Jean-Michel Lattes, 1er adjoint à la mairie de Toulouse, "ce recours intervient après le rejet par la mairie du recours gracieux parce qu'il nous a semblé et on l'assume, qu'il n'y avait pas d'éléments significatifs, ni d'arguments juridiques nous permettant de renoncer à cette orientation."

A ce jour, nous n'avons aucune information précise sur ce nouveau recours. C'est le juge qui nous saisira de ce recours contentieux. Si nos opposants restent sur les arguments juridiques qu'ils ont développé dans le premier recours, on restera sur nos positions.

Le maire adjoint confirme "s'il y a des éléments nouveaux, on répondra mais on est extrêmement serein du côté de Toulouse Métropole par rapport à ce sujet."


Une tour de 150 mètres de haut, 40 étages

Pour rappel, le projet de Tour d’Occitanie, dessinée par l’architecte américain Daniel Libeskind est prévu à proximité immédiate de la gare Matabiau, en bordure du canal du Midi, sur le site de l’ancien centre de tri de la SNCF.  
Un ouvrage qui culminerait à 150 mètres de haut, avec 40 étages, et qui abriterait des logements, des bureaux, des commerces et un hôtel de luxe, sur une surface totale de 30 000 m2.
Début juillet 2018, le projet a obtenu un avis favorable de la commission nationale du patrimoine et de l’architecture. 
La Compagnie de Phalsbourg pourrait bientôt lancer les travaux.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus