• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Une toulousaine et son compagnon palois soupçonnés d'avoir battu à mort leur petit garçon de 4 ans en garde à vue à Pau

Le centre Hospitalier de Pau où est décédé cette nuit le petit Kyllian / © France 3 Aquitaine
Le centre Hospitalier de Pau où est décédé cette nuit le petit Kyllian / © France 3 Aquitaine

La mère toulousaine d'un garçon de quatre ans et son compagnon palois ont été placés mercredi en garde à vue au commissariat de Pau, après la mort de l'enfant, victime de coups et mort de ses blessures à l'hôpital

Par VA, avec AFP

"Le petit garçon est décédé" dans la nuit de mercredi à jeudi à l'hôpital de Pau" et sa mère et son ami sont en garde à vue dans nos locaux depuis hier" mercredi, indique une source policière. Le couple avait contacté les pompiers mercredi à 2 heures du matin, a ajouté la même source confirmant une information du journal Sud Ouest.
"En garde à vue, ils ont reconnu avoir porté des coups à l'enfant, né le 24 mars 2009, en expliquant que c'était en raison de son énervement", a précisé le procureur de la République de Pau Jean-Christophe Muller. "Il a été hospitalisé dans une situation extrêmement grave", a-t-il ajouté en précisant que l'hôpital avait rapidement signalé l'affaire au parquet. Après l'appel aux pompiers, l'enfant avait été transporté à l'hôpital de Pau, mais n'a pas survécu.
Le procureur a annoncé que la  garde à vue du couple avait été prolongée jusqu'à vendredi matin. L'infraction visée - coups mortels sur mineur de moins de 15 ans - est un crime, passible de 30 ans de réclusion criminelle.
La mère née en 1986, âgée de 27 ans, et son ami, né en 1983, âgé de 30 ans, se sont rencontrés en mai sur un site internet et se voyaient depuis régulièrement, soit chez elle à Toulouse ou chez lui à Pau.
Le drame est survenu alors qu'elle rendait visite à son compagnon. Le couple doit être déféré au parquet de Pau vendredi matin, a encore précisé le procureur.


Sur le même sujet

Aude : des sénateurs évaluent les riques climatiques et les indemnisations des victimes

Les + Lus