Usurpation d'identité, photos volées : le cauchemar sur Instagram de l'influenceuse de Toulouse Laura Andrieu

L'influenceuse de Toulouse, Laura Andrieu, vient de perdre tout son travail mené depuis quatre ans sur le réseau Instagram mais aussi sa principale source de revenus. Son compte est suspendu par le réseau social après l'apparition de faux profils usurpant son identité et reprenant ses photos.

Les faux profils Instagram comme celui-ci reprenant le nom et les photos de celui de Laura Andrieu se multiplient depuis plusieurs semaines.
Les faux profils Instagram comme celui-ci reprenant le nom et les photos de celui de Laura Andrieu se multiplient depuis plusieurs semaines. © Capture d'écran Instagram

Laura Andrieu vient de perdre quatre années de travail d'un claquement de doigt. Le compte Instagram de l'influenceuse de Toulouse, @journaldelaura, qui comptait 30 000 abonnés a été suspendu, du jour au lendemain suspendu, il y a deux semaines. "Plusieurs faux profils sont apparus reprenant mon identité, mes photos, raconte la jeune femme de 25 ans. Je les ai signalés et finalement c'est mon compte qui a été supprimé."

Laura a été dans l'obligation de se recréer ce tout nouveau profil, @journaldelaura31, et de repartir de zéro.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par L a u r a ✨ (@journaldelaura31)

Des internautes escroqués

L'instagrameuse parle de style de vie, de voyages, de recettes et de décoration. Des publications qui lui ont permis d'obtenir des contrats avec des marques. "Elles sont très compréhensives concernant ma situation actuelle, nous assure-t-elle. Cela faisait un an que j'avais réussi à me mettre à mon compte grâce à Instagram". Avec la disparition de son compte, Laura Andrieu a perdu la majorité de ses revenus.

"Je faisais juste mon travail. Certains se le sont appropriés en totale contradiction avec les conditions générales du réseau social, déplore-t-elle. Ces faux comptes utilisent ma réputation pour escroquer d'autres internautes en leur faisant croire qu'ils ont gagné un jeu que j'avais organisé et en leur demandant leur coordonnées bancaires."

Des robots comme seuls interlocuteurs

Une situation d'autant plus difficile à vivre qu'elle n'arrive à avoir aucun interlocuteur chez Instagram pour résoudre son problème : "Depuis que je cherche à les contacter, il n'y a que des robots qui me répondent. Il manque de l'humain à l'autre bout de la chaine. C'est fou qu'une telle entreprise me mette dans une telle situation".

Ces comptes désactivés se multiplient depuis plusieurs mois sur le réseau social. Certains utilisateurs ont mis plus de trois mois avant de pouvoir être entendu. Frustrée et imprégnée d'un fort sentiment d'injustice, Laura Andrieu veut continuer à faire tout son possible pour sortir de ce cauchemar. Elle espère qu'en témoignant, elle sera enfin entendue par le géant du numérique Américain. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
internet économie réseaux sociaux société économie numérique