Tik Tok : Carla Valette, une étudiante en médecine du Tarn fait un carton avec ses vidéos de vulgarisation

Elle a décidé fin novembre d'utiliser le réseau social Tik Tok pour partager ses connaissances en matière de santé. Carla Valette, étudiante en médecine de 23 ans, y publie chaque jour deux courtes vidéos de vulgarisation. Et c'est un carton. Son compte affiche déjà 665 000 abonnés.

Depuis trois mois, Carla Valette, étudiante en médecine de 23 ans, publie des vidéos de vulgarisation sur la santé sur le réseau social Tik Tok.
Depuis trois mois, Carla Valette, étudiante en médecine de 23 ans, publie des vidéos de vulgarisation sur la santé sur le réseau social Tik Tok. © R.Doreau / FTV

Appendicite, circoncision, chirurgie de réassignation sexuelle ou encore dysfonction érectile... Sur son compte Tik Tok, Carla Valette aborde tous les sujets. Et les vulgarise en environ 15 secondes en s'appuyant sur des vidéos d'animation en 3 D.

A 23 ans, cette étudiante en cinquième année de médecine à Toulouse a décidé de creuser son sillon sur le réseau social après avoir remarqué qu'elle ne trouvait pas, en France, les contenus vulgarisateurs qui existent à l'étranger sur Tik Tok.

Tutoiement de rigueur et ton spontané

Vêtue de sa blouse bleue de future médecin, smartphone fixé sur un projecteur, elle se filme chez elle, à Puygouzon, dans le Tarn. "Pour moi, la vidéo idéale, c'est 15 secondes" explique-t-elle. "J'utilise une vidéo d'animation en 3D, en général déjà sur Tik Tok. Je réagis à des publications de comptes qui publient exclusivement ce genre de contenus".

Carla Valette enregistre ses courtes vidéos chez elle sur son smartphone.
Carla Valette enregistre ses courtes vidéos chez elle sur son smartphone. © R. Doreau / FTV

Je prends une vidéo sur Tik Tok, j'étudie le protocole chirurgical  sur le référentiel français pour utiliser les bons mots et l'expliquer au mieux de façon simple.

Carla Valette, étudiante en médecine

Tutoiement de rigueur, ton spontané mais contenu vérifié. L'idée de Carla, c'est de parler de santé et de médecine "de façon fun" tout en faisant "quelque chose d'utile".

Je suis en médecine, j'aime utiliser les réseaux sociaux. Ce n'est pas ultra-compatible. J'avais envie de faire quelque chose d'intelligent mais pas trop ennuyeux et sans me prendre trop au sérieux. Je suis étudiante en médecine donc je parle à mon niveau, je fais simple. Je ne suis pas là pour en faire trop et je ne parle pas de ce que je ne maîtrise pas.

Carla Valette

Quelques exemples des vidéos publiées

@carla.valette

##collage avec @suzanne.demaeyer le déni de grossesse 🤰 ##medecine ##tiktokculturefestival ##tiktokacademie ##cettenewsqui ##1rire1don ##lumieresur

♬ son original - Carla 🩺
@carla.valette

Les calculs rénaux 🥺 / ##lumieresur ##cettenewsqui ##1rire1don ##tiktokculturefestival ##medecine ##tiktokacademie

♬ son original - Carla 🩺

Pourquoi Tik Tok ?

Pourquoi avoir choisi ce réseau-là plutôt qu'un autre ? Parce que "c'est un réseau qui explose en ce moment, qui est très utilisé" répond Carla. "Le format des vidéos est court et simple. On peut publier des contenus de façon rapide, efficace. Cela me correspond parce que je n'ai pas le temps de faire autre chose. Un compte scientifique sur YouTube me demanderait beaucoup trop d'investissement mais avec mes études, je ne peux pas me le permettre."

Car l'objectif de Carla, c'est bien de devenir médecin, pas influenceuse. Même si elle espère à terme, une fois installée, développer son expertise en créant "une chaîne solide sur YouTube", comme certains médecins qu'elle suit déjà en vidéos. 

Au lieu de la distraire de ses études, son activité sur Tik Tok est plutôt un atout, explique-t-elle.

Ce n'est pas une contrainte pour moi. Je le fais avec plaisir, ça me fait une coupure, c'est sympa. Faire ces vidéos, ça aiguise mon sens des recherches, j'ai beaucoup de curiosité, je me documente. En fait, je ne décroche jamais de la médecine, je baigne dedans en permanence !

Carla Valette

Un grand succès

Avant de se lancer dans cette aventure fin novembre, Carla comptait environ 80 000 abonnés sur son compte Tik Tok. A peine trois mois plus tard, ils sont 665 000 à la suivre. "Je ne m'attendais pas à avoir une telle attention dès le début" dit-elle "bien sûr ça me fait plaisir mais je reste concentrée sur mes objectifs, mes études. La médecine reste ma vocation principale."

Maria Laforcade et Robin Doreau l'ont rencontrée chez elle à Puygouzon :

Le carton de Carla Valette sur Tik Tok

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société santé réseaux sociaux