Variant britannique du Covid : ce qu'on sait des onze contaminations dans un Ehpad de Toulouse

Onze personnes ont été dépistées positives au variant britannique du Covid à l'Ehpad Saint-Exupéry de Toulouse. Il s'agit de huit résidents et trois employés. Premiers éléments sur le scénario de cette contamination. 

Onze cas de variant britannique ont été détectés dans cet Ehpad de Toulouse. L'un des résidents est décédé il y a quelques jours
Onze cas de variant britannique ont été détectés dans cet Ehpad de Toulouse. L'un des résidents est décédé il y a quelques jours © FTV

L'agence régionale de santé d'Occitanie (ARS) a dévoilé l'information dimanche 24 janvier en milieu de journée. Onze cas de variant britannique dans l'Ehpad Saint-Exupéry à Toulouse (huit résidents dont un décédé et trois personnels). 

L'alerte donnée début janvier

Tout démarre le 4 janvier dernier. Une résidente est testée positive au Covid (non variant). Quelques jours plus tard, six employés de l'Ehpad sont testés positifs en trois jours. Une contamination très et même trop rapide selon les spécialistes de santé. L'alerte est donnée.  

Le 13 janvier, un dépistage général est déclenché dans l'établissement. Bilan : 26 cas positifs au Covid parmi les résidents et les employés. La méthode du séquençage ADN est utilisée et révèle samedi 23 janvier, parmi ces 26 cas, les onze cas de variant britannique au sein de l'Ehpad.

Une recherche de cas contact éventuels a été lancée, afin de tracer au plus près le parcours des personnes testées positives à ce variant britanique.

L'Ehpad Saint-Exupéry de Toulouse
L'Ehpad Saint-Exupéry de Toulouse © FTV

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées famille