VIDEO. Airbus A320 bloqué en Sibérie : fin de l'espoir de redécollage, la compagnie Ural Airlines opte pour le démontage

L'hiver n'a pas apporté les solutions espérées pour permettre le redécollage pour l'Airbus A320 d'Ural Airlines échoué dans un champ en Russie depuis septembre 2023. Selon des informations de la presse spécialisée, la compagnie Ural Airlines aurait pris la décision de démonter l'aéronef sur place.

L'hiver devait être l'occasion de faire redécoller l'appareil bloqué dans ce champ perdu de la région de Novossibirsk en Russie. L'Airbus A320 de la compagnie Ural Airlines reste désespérément cloué au sol. Une décision aurait été prise comme l'annonce, le 10 janvier 2024, FlightMode, une chaîne Telegram aéronautique russe. L'espoir de le refaire voler aurait été abandonné. La compagnie aurait décidé de démonter l'appareil sur place et d'en récupérer les pièces détachées, dans un contexte d'embargo. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par AeroTime (@aerotime_hub)

 

Une piste "pas économiquement viable"

Ural Airlines ne s'est pas encore publiquement exprimée sur le sujet mais sollicitée par le site Internet russe 66.RU, la compagnie aérienne a déclaré "qu'aucune décision ne sera prise avant la fin de l'enquête".  Le sort de l'avion dépendrait, semble-t-il, des négociations avec la compagnie d'assurance Alfa Strakhovanie. 

Courant décembre, le directeur général adjoint de la compagnie aérienne avait pourtant déclaré que l'avion de ligne était en bon état, sous surveillance, en maintenant l'espoir d'un redécollage. Pour ce faire, il aurait fallu construire une piste temporaire. Pas économique viable selon le propriétaire de la compagnie aérienne, Sergei Skuratov. 

Les pilotes pointés du doigt

Le 9 janvier la presse russe révélait que la compagnie aérienne avait loué le terrain pour un an, le temps de démanteler pièce par pièce l'Airbus A320. 

Le 12 septembre 2023, l'équipage de cet appareil s'était vu contraindre d'atterrir sur ce terrain juste à l'extérieur de Novossibirsk, dans le sud de la Sibérie, alors qu'il se déroutait vers l'aéroport de Novossibirsk (OVB). L'avion devait atterrir à l'aéroport d'Omsk Tsentralny (OMS), mais l'Airbus A320 a connu une panne de son système hydraulique et a choisi d'atterrir. Un incident est intervenu dans un contexte d'interdiction de livraisons de pièces détachées d'Airbus vers la Russie en raison de la guerre en Ulraine.

Mais selon un rapport des autorités russes, l'Agence fédérale du transport aérien de Russie (Rosaviatsiya), c'est surtout le "niveau inacceptable bas" de la formation des pilotes qui est pointé du doigt. Il a été demandé à ces derniers de démissionner. Ils auraient refusé. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité