• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un détenu retrouvé mort dans sa cellule au centre de détention de Muret

© MaxPPP
© MaxPPP

Un détenu a été retrouvé mort dans sa cellule à Muret avec les poumons perforés et des côtes cassées. Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire.

Par VH avec AFP

Un détenu d'une cinquantaine d'années a été découvert mort dans sa cellule du centre de détention de Muret, au sud de Toulouse, avec les poumons perforés et les côtes cassées. Cet homme de 50 ans a été découvert inanimé dans sa cellule. Des auditions de détenus et de surveillants au sein du centre de détention de Muret sont en cours. 

De premières constatations avaient fait croire à une mort naturelle. Une enquête de flagrance pour homicide volontaire pour déterminer les circonstances de ce décès survenu dans la nuit de mercredi à jeudi. L'enquête est confiée aux gendarmes de la section de recherches et à la brigade de recherches de Muret. Les premiers résultats de l'autopsie ont mis en évidence un enfoncement de la cage thoracique et des hématomes sur le ventre. Cet homme avait été condamné en 2012 par la cour d'assises de Haute-Garonne à 10 ans de réclusion criminelle dans une affaire de viol.

En attendant, l'enquête continue avec l'interrogation de détenus et du personnel du centre de détention, construit au milieu des années 60, qui reçoit des condamnés à des peines supérieures à trois ans. Le jardinier marocain Omar Raddad condamné à tort pour le meurtre de sa patronne et le chanteur Bertrand Cantat coupable de celui de sa compagne y ont été incarcérés. 

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus