• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Chasseurs d'orages, une passion plus qu'un métier

© R. Cothias / France 3
© R. Cothias / France 3

Les alertes météo sonnent comme une aubaine pour les chasseurs d'orages. A chaque épisode orageux, s'ouvre pour ces passionnés la chasse aux plus beaux clichés. Ils sont photographes et amateurs de phénomènes météo. Rencontres.

Par Emmanuelle Gayet

Pour être chasseur d'orages, il faut beaucoup de patience, ne pas avoir peur de se mouiller, savoir lever le camp rapidement et avoir l'oeil partout. Des qualités qui sont indispensables pour avoir la chance un jour d'appuyer sur le déclencheur de l'appareil photo au moment précis ou un éclair zèbre le ciel.
Les chasseurs d'orages aiment les lieux en hauteur, dégagés, où la vision peut s'étendre à 360 degrés. Près de la tourmente mais pas en son coeur. Le choix de l'emplacement est capital, pour être à la bonne distance. Pas facile, car les orages se déplacent vite. Ce qui contraint le photographe à les suivre. L'obligeant à parcourir de longues distances. En une seule nuit, le chasseur peut avoir à faire entre 200 et 300km.

Régis Cothias et Jean-Yves Bascands ont passé la soirée de jeudi à vendredi avec eux dans les Hautes-Pyrénées
Avec les chasseurs d'orages




Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus