Hautes-Pyrénées : des incivilités au lac d’Estaing, les camping-caristes pointés du doigt

Durant la saison estivale, les vacanciers se sont pressés au lac d’Estaing, situé dans le département des Hautes-Pyrénées. Problème : les camping-cars ont pollué le site, obligeant la maire à prendre un nouvel arrêté municipal pour tenter d’endiguer les incivilités.
Les camping-cars stationnent de manière illégale autour du lac d'Estaing (Hautes-Pyrénées), entraînant des incivilités. La maire de la commune a décidé de réactualiser l'arrêté municipal et demande à chacun de prendre ses responsabilités.
Les camping-cars stationnent de manière illégale autour du lac d'Estaing (Hautes-Pyrénées), entraînant des incivilités. La maire de la commune a décidé de réactualiser l'arrêté municipal et demande à chacun de prendre ses responsabilités. © Régis Cothias / France 3 Occitanie
Situé à 1173 mètres d’altitude, dans le département des Hautes-Pyrénées, le lac naturel d’Estaing offre un paysage somptueux aux promeneurs. Ici, on peut se balader, pêcher ou tout simplement profiter du spectacle naturel du reflet des sommets pyrénéens dans l’eau du lac. D’ordinaire très prisé des touristes, il a littéralement été pris d’assaut cet été par les camping-caristes, entrainant ainsi son lot d’incivilités. Un spectacle désolant pour Marie-Luce Komeza, la maire de la petite commune d’Estaing, qui tente en vain de sensibiliser la population estivale.

Pourtant, le premier arrêté municipal interdisant le camping sauvage sur le site date de… 1993. Réactualisé une première fois en 2015, il a de nouveau été renforcé ce 12 août suite aux abus constatés cet été, sans grands résultats de l’aveu même de l’édile.

Fléau des camping-cars

Sur les applications spécialisées dans le partage d’emplacements pour camping-cars, le lac d’Estaing semble être un spot très prisé des voyageurs. Plusieurs internautes recommandent d’y installer leur véhicule pour une nuit, l’emplacement étant facilement accessible par la route goudronnée depuis le village d’Estaing situé en contrebas et les berges assez plates pour y installer facilement leurs véhicules. Un avis, datant du 20 août 2020, explique d’ailleurs que "malgré l’arrêté (du 12 août, NDLR), beaucoup de monde dort autour du lac, pas de contrôle."
Quelques avis de camping-caristes sur le stationnement autour du lac d'Estaing, publiés sur l'application Park4Night
Quelques avis de camping-caristes sur le stationnement autour du lac d'Estaing, publiés sur l'application Park4Night © Capture d’écran Park4Night
Les camping-cars bravent l’interdit et s’installent tout autour du lac pour y passer une ou plusieurs nuits, obstruant le paysage et rendant les berges du lac inaccessibles pour les promeneurs. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes dénoncent l’attitude des vacanciers. "Le sans gêne et la désinvolture de quelques pseudos aventuriers du camping est une gêne pour se promener en famille" regrette François sur la plateforme Trip Advisor, qualifiant le site du lac d’Estaing d’"enlaidi par le parking sauvage des camping-cars."
Les camping-cars stationnés illégalement aux abords du lac d'Estaing.
Les camping-cars stationnés illégalement aux abords du lac d'Estaing. © Dimitri Cht-Kane / France 3 Occitanie
Au-delà de l’aspect esthétique, l’impact écologique est réel : certains vacanciers allument des feux de camp tandis que d’autres vidangent les eaux usées de leurs camping-cars à même le sol, polluant les pelouses pastorales et l’eau du lac.

Arrêté municipal réactualisé

Cette situation n’est pas nouvelle, mais semble atteindre tous les records cette année. Pour exemple début août, la maire d’Estaing a compté pas moins de 90 camping-cars stationnés le même jour sur le site. L’arrêté municipal de 2015 interdisant le camping sauvage n’étant semble-t-il plus suffisant, Marie-Luce Komeza a décidé de le durcir et l’a fait savoir en placardant les nouvelles règles à 5 points stratégiques différents autour du lac, en vain.

Considérant les atteintes environnementales graves constatées sur les lieux (vidanges des eaux grises et des cassettes de WC chimiques sur les pelouses pastorales ainsi que dans le lac, déballage divers, appropriation illégale de l'espace...), le camping sauvage sous toutes ses formes est strictement interdit.

Extrait de l'arrêté préfectoral du 12 août interdisant le camping sauvage sur le site du lac d'Estaing

Depuis le 12 août, il est rappelé aux vacanciers que le camping sauvage est strictement interdit autour du lac, la commune d’Estaing se situant au cœur du Parc National des Pyrénées. "Le lac va peut-être pouvoir souffler un peu sans avoir à digérer les vidanges et détritus en tous genres que déversent sans vergogne nos campeurs" espère un internaute. Pourtant, les mêmes scènes se répètent jour après jour de l’aveu même de la maire d’Estaing, qui a sollicité l’aide de l’Etat et de la gendarmerie pour faire respecter la loi. Plusieurs contrôles ont été effectués depuis la publication du nouvel arrêté.

Quelles solutions ?

Cependant, la maire d’Estaing rappelle néanmoins que les touristes sont les bienvenus sur ce site magnifique, mais doivent respecter le lieu et ses habitants. Des solutions d'hébergement existent dans les alentours.

Pour exemple, le camping municipal situé à quelques dizaines de mètres des rives du lac accueille les vacanciers de passage durant tout l’été. 70 emplacements sont proposés aux camping-caristes. A quelques centaines de mètres, la commune dispose également de deux autres terrains de camping. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement polémique société pyrénées nature montagne