Les enclaves des Hautes Pyrénées : une curiosité politique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Régis Cothias .

5 communes des Hautes Pyrénées se trouvent insérées dans le département voisin des Pyrénées Atlantiques. Les électeurs de ces communes votent pour les régionales en Midi Pyrénées/Languedoc Roussillon alors qu'ils se trouvent, d'un point de vue géographique, en Aquitaine Limousin Poitou Charente.

Comme son nom ne l'indique pas Villenave près Béarn se trouve en Bigorre ! Villenave mais aussi Escaunets, Gardères, Séron et Luquet forment les enclaves. En clair, ces 5 communes des Hautes-Pyrénées, une population d'environ un millier d'habitants, sont insérées dans le département voisin des Pyrénées Atlantiques. Cette bizarrerie est l'héritage d'un lointain passé. Le périmètre des enclaves remontent au mariage de Gaston IV le Croisé, seigneur du Béarn avec Talèse, nièce du comte de Bigorre en... 1085.
Et ce lointain partage entre seigneurs de 2 provinces perdure. A la Révolution, lors du découpage de la France en départements, Bertrand Barère, député de la Convention originaire de Tarbes, s'active pour la création d'un département des Hautes Pyrénées comprenant les fameuses enclaves. Depuis les découpages administratifs avec la création des communautés de communes, des syndicats multiples en charge des ordures, de l'eau n'ont rien changé. Par référendum, les habitants se sont même prononcés pour le maintien de cette curiosité. Le maire d'Escaunets, Paul Lagrave, premier magistrat du village depuis une cinquantaine d'années, se délecte à raconter les mille et unes tentatives pour rayer de la carte les enclaves.

Des conséquences pratiques
Pour les habitants, ce découpage a des répercussions concrètes en particulier pour les calendriers scolaires. A Escaunets, l'école en regroupement pédagogique intercommunal, rassemble des enfants venus des communes voisines des Pyrénées Atlantiques... et donc avec le calendrier de l'académie de Bordeaux. Si un autre enfant est scolarisé dans un établissement soumis au calendrier de l'académie de Toulouse, l'affaire tourne au casse-tête. Les parents, habitués à jongler entre ces rythmes différents, s'organisent en conséquence.
Le jour des élections régionales, les électeurs des enclaves disposent de bulletins de vote pour la région Midi Pyrénées/Languedoc Roussillon, alors que dans les communes béarnaises voisines, les électeurs disposent du matériel électoral pour la région Aquitaine Poitou Charente.

VIDEO / le reportage de Régis Cothias et Jean-Yves Bascands
durée de la vidéo: 01 min 26
Les enclaves des Hautes-Pyrénées : une curiosité politique

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité