Covid : l'Etat au chevet de Lourdes, la cité mariale attend toujours un miracle pour se relever de la crise sanitaire

Lourdement impactée par la crise sanitaire mondiale, Lourdes reçevait ce vendredi matin la visite du secrétaire d’État au tourisme. Jean-Baptiste Lemoyne y a annoncé de nouvelles mesures pour aider les commerçants, hôteliers et saisonniers.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat au tourisme a participé à une table ronde avec les acteurs économiques lourdais.
Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat au tourisme a participé à une table ronde avec les acteurs économiques lourdais. © FTV

Lourdes, ville déserte. Depuis des mois, la cité mariale n'est plus que l'ombre d'elle même. Les rideaux des hôtels et des boutiques d'objets de piété sont toujours baissés. Le sanctuaire fonctionne au ralenti. Mais les prières ne suffisent plus pour redonner de l'espérance aux hôteliers, commerçants et saisonniers de la vallée.

Une nouvelle apparition de l'Etat

Ce vendredi 18 décembre, le secrétaire d'Etat au tourisme a fait une nouvelle apparition à Lourdes. La troisième en moins d'un an. 

Jean-Baptiste Lemoyne avait déjà rencontré les acteurs économiques lourdais en mars 2020.

En Août 2020, accompagné du ministre de l’économie, Bruno Le Maire, du ministre délégué aux PME, Alain Griset, Jean-Baptiste Lemoyne, avait parcouru les rues menant à la monumentale basilique de l’Immaculée-Conception.

Les trois ministres avaient annoncé plusieurs mesures comme un fonds de solidarité de 1 500 euros mensuels et le dispositif d’activité partielle, ainsi que l’exonération des cotisations sociales durant quatre mois pour les boutiques de souvenirs et d’objets de piété, jusqu’ici écartées du plan d’aide au tourisme. 

Même chose pour les boutiques d’aéroport et de galeries marchandes, les traducteurs-interprètes, les métiers d’art et les services de transport par eau.

20 millions supplémentaires pour Lourdes

La ville a déjà bénéficié de 52 millions d'euros d'aides spécifiques dans le cadre du plan de relance au tourisme. Ce vendredi, le secrétaire d'Etat au tourisme a rallongé ce budget de 20 millions supplémentaires. Une somme qui comprend (cette fois) une aide pour les saisonniers, oubliés lors des premières mesures.

Des saisonniers qui auront droit à "une prise en charge sur mesure" a précisé le secrétaire d'Etat au tourisme avec un filet de sécurité de 900 euros mensuel jusqu'en février 2021 pour ceux qui touchent le RSA (Revenu de solidarité active).

Emilie Auburgan, la présidente de l'association des saisonniers de Lourdes et sa vallée réagit :

C'est très positif d'avoir pu participer à cette table ronde. Et ces nouvelles aides vont permettre de souffler un peu car certains saisonniers sont dans des situations catastrophiques avec des menaces d'expulsions.

Les saisonniers seront d'ailleurs reçus dans les prochains jours par le Préfet et Pôle emploi pour discuter des cas les plus critiques.

90 % des pélerinages annulés

Dépendante des pélerinages religieux, Lourdes a connu une année 2020 quasi blanche avec 90% des pélerinages annulés. Selon la dernière enquête de l'Insee, la crise sanitaire affecte durement la deuxième ville hôtelière de France après Paris. Elle enregistre une baisse de 84% du nombre de nuitées par rapport aux mêmes mois de 2019.
En juillet-Août, mois où l'affluence touristique est habituellement à son maximum, les hôtels n'ont enregistré que 105 000 nuitées, soit 16% du volume de l'année précédente. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie tourisme religion