300 cyclistes ont roulé pour manifester et exiger le maintien du projet de voie verte intégrale dans les Hautes-Pyrénées

Publié le

AF3V, l'association française des véloroutes et voies vertes demande le maintien du projet initial de voie verte des Nestes. Longue de 22 kilomètres et situé sur l’ancienne voie ferrée entre Avezac-gare et Arreau, cette voie verte permettrait une sécurité maximale et assurerait une forte fréquentation touristique.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Depuis 2014, l'Association Française des véloroutes et voies vertes (AF3V) soutient le projet de voie verte de 22 kilomètres. Prévu entre Avezac-gare et Arreau (Hautes-Pyrénées) sur l’ancienne voie ferrée, ce projet permettrait de sécuriser les déplacements à vélo, tant utilitaires que loisirs, des habitants de la vallée et de la région.

Ce samedi 25 juin, près de 300 cyclistes ont roulé sur la D929 entre Labarthe-de-Neste et Arreau dans les Hautes-Pyrénées (65) pour manifester et exiger le maintien du projet de cette voie verte intégrale.

Plus de 4000 véhicules par jour

Les départementales D929a et D929 ont un profil à deux voies très étroites sans aménagement cyclable et sont très fréquentés avec plus de 4000 véhicules par jour et plus de 5% de poids lourds. Cet unique axe routier direct et plat est très dangereux pour les cyclistes, sportifs rapides, cyclistes amateurs et jeunes enfants.

Une voie verte est donc la solution pour tous les usagers. "Une connexion avec les Véloroutes nationales V82 qui est déjà achevée et la V81, en progression récente dans les Hautes-Pyrénées, assurerait une forte fréquentation touristique", souligne l'association.

En 2020, l'AF3V a fait des propositions détaillées, comme l’emploi d’un revêtement en dur bien roulant, les connexions avec tous les villages et la jonction en Voie Verte entre Avezac et Lannemezan.

Association française des véloroutes et voies vertes

Dans un communiqué, le Collectif Cyclos de Sarrancolin, Lannemezan, La Barthe et Galan précise qu'il n'est pas d'accord avec un éventuel "projet alternatif à moindre coût" :

À l’identique de la Voie Verte en vallée des Gaves, il est important que tous les cyclistes du département et d’ailleurs puissent se rendre en sécurité maximale à Arreau et vers les cols mythiques du Tour de France.

A ce jour, s’ajoute un projet alternatif "à moindre coût" qui ne serait pas une voie verte et qui emprunterait des petites routes, des chemins et la 929 à certains endroits . Il ne recueille pas notre assentiment pour des raisons majeures de sécurité mais aussi d’accessibilité pour tous.

Collectif Cyclos de Sarrancolin, Lannemezan, La Barthe et Galan

Informée des projets actuels qui abandonneraient le projet en totalité sur l’ancienne voie ferrée pour un itinéraire "sur route" et des passages sur la D929, l’AF3V proteste et soutient les demandes du Collectif Cyclos de Sarrancolin, Lannemezan, La Barthe et Galan.