Autoroute: un patrouilleur percuté entre Tarbes et Saint-Gaudens, le 20ème depuis le début de l'année

C'est la 20ème fois qu'un véhicule d’intervention est percuté sur le réseau VINCI Autoroutes depuis le début de l’année. Alors qu'une équipe intervenait ce vendredi 5 mai sur l'A 64 en direction de Toulouse, un nouvel accident s'est produit. Pour ce week-end prolongé, la plus grande prudence reste de mise sur le réseau autoroutier.

Ce vendredi 5 mai vers 15h, un véhicule patrouilleur de Vinci autoroute est venu protéger un poids-lourd en panne sur la bande d'arrêt d'urgence entre Lannemezan et Saint-Gaudens. Alors que le dépanneur venait d'arriver, le véhicule de Vinci autoroute a été percuté par un camion. 

Le 20ème véhicule percuté cette année sur le réseau autoroutier

C'était une intervention banale et malheureusement, l'accident qui est arrivé finirait par être habituel. Un poids-lourd en panne sur l'A64, un véhicule patrouilleur est appelé pour venir protéger le camion et signaler l'arrêt. Le dépanneur venait juste d'arriver lorsque le véhicule patrouilleur a été heurté par un camion. "Heureusement que notre conducteur était sorti et qu'il n'y avait personne dans le véhicule, reconnaît Morgane Sauzay, responsable clientèle et communication Vinci Autoroute. La procédure veut que notre salarié une fois sorti doit se mettre derrière les glissières de sécurité. Mais il a été très choqué car le véhicule est hors d'usage." 

Il y a une semaine, le même accident s'est produit sur l'A7 dans le secteur d'Avignon. C'est donc le 20e depuis le début de l'année, soit plus de un par semaine. "A chaque fois nous mettons en place un soutien psychologique. L’an dernier à la même période, un de nos collègues est décédé alors qu'il venait juste de sortir du camion pour secourir un usager de l'autoroute. Les patrouilleurs sont de plus en plus inquiets car l'attitude des conducteurs est plus ou moins vigilante." 

En cause : la fatigue, le manque de pauses ou encore le nouveau fléau : le portable. Désormais, les forces de l'ordre vérifient systématique l'historique des smartphones. Vinci autoroute porte plaine systématiquement pour sensibiliser les automobilistes.

Respecter les règles et le corridor de sécurité

Sur les 20 accidents survenus cette année, la moitié ont été causés par des camions (les plus spectaculaires et dangereux) et l'autre moitié par des voitures. "En fait, les gens ne respectent pas les consignes et le corridor de sécurité inscrit dans le code de la route depuis 2018. Quand un véhicule intervient sur l'autoroute pour porter secours, que ce soit les pompiers, la gendarmerie ou Vinci autoroutes, tout conducteur circulant sur le bord droit de la chaussée doit, à son approche, réduire sa vitesse conformément à l'article R. 413-17 et changer de voie de circulation après s'être assuré qu'il peut le faire sans danger. Cette règle reste méconnue et peu respectée", affirme Morgane Sauzay.

Le non-respect de ce corridor est sanctionné par une contravention de 4e classe, qui entraîne une amende forfaitaire de 135 € et éventuellement une perte de points.

"Je les vois, je ralentis, je change de voie", le clip diffusé sur les réseaux par Vinci autoroutes. 

Pour éviter ces accidents, Vinci autoroute organise en partenariat avec les préfectures et les forces de l'ordre des interventions sur les aires d'autoroutes. "On va voir les transporteurs et leur parler sécurité. On fait des "Vis ma vie" avec eux. On va faire aussi de la sensibilisation sur les aires d’autoroute comme la semaine dernière en Corrèze avec la préfecture et la gendarmerie. On propose alors une alternative à la sanction pour ces conducteurs pris par les radars et on fait de la pédagogie avec le rappel des règles."

Pour éviter de gonfler le chiffre des véhicules percutés lors d'une intervention sur les autoroutes, il suffit de respecter quelques règles de bon sens : on se repose avant de prendre la route (pas de longs trajets après une journée de travail), on fait des pauses régulières toutes les 2h maximum, on se détend et on marche un peu pour garder les bons réflexes. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité