• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Deux mises en examen dans l'enquête sur les crashs d'hélico de la Sécurité Civile dans les Hautes-Pyrénées

Pour chaque intervention, 2 CRS spécialistes du secours en montagne embarquent dans l'hélico en compagnie d'un médecin. / © France 3 Midi-Pyrénées
Pour chaque intervention, 2 CRS spécialistes du secours en montagne embarquent dans l'hélico en compagnie d'un médecin. / © France 3 Midi-Pyrénées

EXCLUSIF FRANCE 3 - Deux anciens cadres de la Sécurité Civile ont été mis en examen par un juge d'instruction de Tarbes pour homicides et blessures involontaires après les crashs de deux hélicoptères en 2003 et 2006 dans les Hautes-Pyrénées.

Par Fabrice Valéry et Elise Daycard

Les anciens N°1 et N°2 du groupement d'hélicoptères de la Sécurité Civile ont été mis en examen en juillet dernier pour homicides involontaires et blessures involontaires par un juge d'instruction de Tarbes (Hautes-Pyrénées) selon une information de France 3, confirmée par le procureur de la République de Tarbes Eric Serfass. 

Ces mises en examen, les premières, interviennent dans le cadre de l'enquête menée suite aux crashs de deux hélicoptères EC 145 de la Sécurité Civile en 2003 et 2006. 

Le 20 juillet 2003, un hélico de la Sécurité Civile de Pau s'était crashé dans le massif de l'Arbizon. Le drame avait fait un mort, le mécanicien de bord, et un blessé grave, le pilote. Trois ans plus tard, un autre EC 145 de Pau se crashe lors d'un exercice dans la cirque de Gavarnie, faisant 3 morts (le pilote, le mécano et un secouriste de la CRS de Lannemezan), un autre CRS étant grièvement blessé.

En 2008, à l'issue de l'enquête préliminaire, les dossiers avaient été classés sans suite. Mais en 2009, une nouvelle instruction a démarré après la plainte des familles de victimes. C'est dans le cadre de cette instruction que les deux mises en examen ont été prononcées cet été.

L'avocat de certaines familles de victimes demande maintenant la mise en examen d'Airbus Hélicoptères (ex Eurocopter), la fabriquant des appareils. Selon des spécialistes, les premiers modèles livrés auraient montré des défaillance au niveau du rotor arrière qui assure la stabilité de l'hélico. 

En avril dernier, le crash d'un hélicoptère de la gendarmerie nationale de Tarbes lors d'un exercice de formation en montagne à Gavarnie a fait 4 morts. 

Vidéo : le reportage d'Elise Daycar et Clément Alet
Accidents d'hélico
Deux mis en examen - Daycar / Alet

Sur le même sujet

Montpellier : le trophée de la Coupe du monde de foot féminin

Les + Lus